En arrivant à Losail pour ces trois jours d’essais, personne n’avait oublié que les Yamaha s’y comportent généralement bien et que Maverick Viñales les avait dominés durant plusieurs années. 

Pour autant, celui qui s’est installé au Qatar durant cet hiver n’est pas reparti en tête du premier jour. Rien d’inquiétant pour le pilote espagnol qui, au contraire, dresse un bilan très positif de ce premier roulage à proximité du désert après avoir transformé son 1’55.051 du premier jour de l’année passée en 1’54.494 cette année.

Trouvera-t-il les ressources pour également améliorer son 1’54.208 final en 2019 ? Tout le laisse présager pour celui qui avait dû se contenter d’une très modeste 16e place au test de Sepang après avoir travaillé principalement sur son rythme de course…

Maverick Viñales : « Je me suis tout de suite senti à l’aise sur la moto. Je pense que, comparé à la Malaisie, je me sens beaucoup mieux sur la moto. À Sepang, j’ai eu un peu plus de mal à trouver les réglages de la nouvelle moto. Nous avons essayé aujourd’hui de clarifier beaucoup de choses qui étaient importantes pour la course ici au Qatar. En fait, je suis très heureux du travail que nous avons fait aujourd’hui. J’ai besoin de plus de tours pour mieux comprendre la  moto, trouver des moyens de la forcer avec des pneus neufs ou usagés. Mais je pense que nous sommes sur la bonne voie. »
« À Sepang, nous avons essayé beaucoup de choses, et tout était très similaire en termes de vitesse, mais ici au Qatar, cela semble différent, car le tracé est complètement différent et les températures diffèrent également. Nous verrons si nous devons faire beaucoup de changements sur la moto avec un réservoir plein, mais cela semble très bien fonctionner pour le moment. Avec la nouvelle moto, nous sommes plus rapides en vitesse de pointe, dans certains domaines, et je peux être plus rapide que l’année dernière, c’est donc très positif. Avec seulement quelques tours sur cette piste, nous sommes déjà proches du niveau que nous avions l’année dernière. Le rythme est bien meilleur. »
«Il est vrai que Suzuki, par exemple, a fait un bon pas en avant car les deux pilotes sont rapides et réguliers. Mais nous travaillons bien, nous sommes sur la bonne voie et ce n’est que pendant la course que l’on pourra enfin tout voir, mais je me sens positif et j’ai confiance en la moto. C’est un bon signe que nous faisons du bon travail, non seulement sur la piste mais aussi dans le box. Je pense que nous devons encore améliorer un peu la moto. Demain, nous allons essayer de faire quelques tours avec d’autres pilotes pour voir où nous en sommes. Je suis beaucoup plus calme et ne me met pas de pression. Il est important d’être calme et intelligent. Parce que parfois, vous devenez nerveux et vous n’êtes pas intelligent. Il faut donc rester calme car je me sens bien et très fort: je sens la confiance, surtout dans l’équipe. Cela me rend heureux. »

Aujourd’hui, pour la première fois, toutes les Yamaha d’usine avaient à disposition le “holeshot device”, ce qui semble particulièrement important pour le #12 qui a plutôt l’habitude de faire des départs très moyens…

Maverick Viñales : « C’est mieux pour moi parce que j’ai du mal. Mon sentiment est très positif, mais au final vous ne verrez qu’en course si ça marche mieux. Mais j’ai vu que d’autres fabricants l’utilisent, et je pense que Honda aussi. Tout le monde doit bien commencer, c’est donc un bon développement. »

Massimo Meregalli : « Nous venons toujours au test du Qatar avec une grande motivation car une fois que l’équipe commence ce test, nous savons que la première course et le début de la saison sont proches. Notre objectif pour ces trois jours est de confirmer les progrès que nous avons réalisés lors du test de Sepang, en nous assurant que les améliorations que nous avons apportées pour le pilotage sur cette piste sont également bénéfiques ici, et de créer un bon setup pour la course. Nous avons jusqu’à présent reçu des commentaires positifs de la part des pilotes, qui ont tous deux constaté des améliorations par rapport à l’année dernière et au test précédent. Losail est une piste très différente de celle de Sepang, mais Maverick et Vale se sont immédiatement sentis à l’aise aujourd’hui. Bien sûr, il y a encore quelques points sur lesquels nous aimerions travailler. Nous poursuivrons notre programme d’essais demain avec l’intention principale de faire une simulation de course ici à 18h00. »

 

MotoGP Test Qatar J1 : chronos

Crédit classement : MotoGP.com

 


Tous les articles sur les Pilotes : Maverick Vinales

Tous les articles sur les Teams : Monster Energy Yamaha MotoGP