Le pilote Aprilia se montre optimiste au terme de cet ultime test de pré-saison, bien qu’il garde des réserves d’ici le premier GP, dans moins de 15 jours.

Après un deuxième jour qui avait plutôt mal commencé avant de mieux se terminer, Aleix Espargaró espérait pouvoir réaliser une simulation de course aujourd’hui afin de clore ce dernier test de pré-saison de façon positive. L’Espagnol a donc plus roulé que lors des autres journées en effectuant 56 tours contre 41 et 33, et conclu à la 13e place, à toutefois moins de six dixièmes du meilleur temps.

Malgré des défauts de jeunesse, la RS-GP étant toute nouvelle, il tire un bilan positif de ces trois jours, bien qu’il garde une certaine réserve en attribuant une très grande importance aux jours qui vont désormais séparer Aprilia du premier Grand Prix de l’année, sur ce même circuit du Qatar, dans moins de deux semaines désormais.

 

 

« Ces trois jours ont été intenses », a-t-il expliqué. « Nous n’avons pas réalisé beaucoup de tours, mais nous avons beaucoup travaillé, tout en tenant aussi compte des inconvénients inévitables dus à la jeunesse de la RS-GP. De façon générale, nous avons confirmé sur cette piste le potentiel que nous avions déjà vu en Malaisie. Surtout aujourd’hui, lors de la simulation de course où je suis parvenu à avoir un bon rythme, avec un feeling qui a progressé tour après tour. »

« A présent nous allons devoir être bons lors des dix prochains jours afin de bien analyser les données et faire les bons choix afin de mettre au point un package qui nous permettra d’être compétitif dès le premier jour du Grand Prix. C’est ce qu’Aprilia souhaite, ce que je souhaite, et je suis convaincu que nous réussirons. »

 

Classement du troisième jour.

Classement combiné J1/J2/J3: 

Crédit classements: MotoGP.com



Tous les articles sur les Pilotes : Aleix Espargaro

Tous les articles sur les Teams : Aprilia Racing Team Gresini