C’est un Álex Rins satisfait qui quittait le tracé de Sepang après trois jours de test intenses. Avec sa Suzuki, il a travaillé surtout sur le châssis tandis que côté moteur, tout semble aller bien mieux, et notamment depuis l’arrivée du nouveau pneu arrière Michelin. Ce dernier permet des passages en courbe plus rapides et donc des sorties de virage véloces qui optimisent la vitesse en ligne droite. Mais ce n’est pas fini. Chez Suzuki, une autre évolution arrive…

Honda et Ducati peuvent se faire du souci. Leur avantage moteur s’est amenuisé et la concurrence arrive aussi avec son « holeshot », soit le système mécanique optimisant les départs. Yamaha a dévoilé son dispositif, et chez Suzuki, il est attendu sur la grille du premier Grand Prix au Qatar, le 8 mars… « Ils travaillent sur un appareil pour le départ, s’il n’est pas prêt pour les tests, il le sera certainement à temps pour la course à Losail » assure celui qui a fini ses essais malaisiens dans le trio de tête. « Il faut toujours innover parce que les rivaux inventent toujours quelque chose, comme l’arrière de la Ducati qui baisse lors de l’accélération. »

Au bilan de cette rentrée, celui qui a fini quatrième le dernier championnat avec deux victoires est heureux du niveau de sa nouvelle Suzuki : « nous sommes là où je voulais être avant de partir pour ces tests » commente l’Espagnol. « Au cours de ces 3 jours, nous avons travaillé très dur, essayé différentes choses : 2 ou 3 nouveaux châssis, suspensions et mises à jour électroniques. »

« Les retours de la piste ont été positifs » sourit Rins. « Avec le nouveau cadre, je me sens à l’aise et je peux être très constant, aujourd’hui j’ai toujours roulé en 1’59 Il était important de faire des comparaisons entre les différents cadres et nous continuerons également au Qatar. Cependant, je suis déjà content car ici à Sepang je n’avais jamais roulé aussi vite, ni sur un tour sec, ni comme rythme de course. »

Prochain rendez-vous au Qatar dès le 22 février pour les derniers tests avant le grand saut dans la saison 2020 qui s’annonce serrée au vu des écarts enregistrés…

 

 

MotoGP Test Sepang J3 : chronos

 

Références passées :
– Meilleur tour en test : 1’58.239 (Danilo Petrucci 2019)
– Pole position 2019 : 1’58.303 (Fabio Quartararo)
– Meilleur tour en course : 1’59.661 (Valentino Rossi 2019)

Crédit classement: MotoGP.com

 

 



Tous les articles sur les Pilotes : Alex Rins

Tous les articles sur les Teams : Team Suzuki Ecstar