Il y a un an, encore auréolé de son titre mondial en Moto2, Francesco « Pecco » Bagnaia faisait trembler le chrono à Sepang avec une Ducati Pramac qu’il découvrait. On lui prédisait alors une belle saison et on lui donnait d’office le titre de meilleur rookie de la saison pourtant encore à venir. On connaît la suite pour l’Italien qui a eu toutes les peines du monde pour accrocher un top 8 en course. L’équipier de Miller est revenu pour les tests en Malaisie, avec une GP20, mais aussi une autre approche. Même s’il termine quatrième le dernier des trois jours d’essai dans cette chaude contrée…

Pecco Bagnaia sait que cette année va compter dans sa carrière et sa place chez Ducati. Alors, à Sepang, il n’a rien laissé au hasard : « nous avons vraiment bien travaillé » assure l’académicien VR46. « Et notamment le dernier jour. Je suis heureux. J’aurais peut-être pu faire quelque chose de plus, mais je me suis concentré sur la simulation de course. Cette dernière s’est avérée importante, notamment pour essayer de comprendre la gestion des pneumatiques. »

Des gommes qui l’ont accaparé, à l’instar des autres pilotes Ducati : « ces nouveaux pneus doivent être utilisés d’une manière complètement différente. Le fait est que si vous prenez trop d’angle dans les virages, vous risquez de les user rapidement. En dehors de cela, la simulation de course était fondamentale, je l’ai fait dans les pires moments pour la piste.  Dès que c’était fini mes mains, mes pieds et mon dos brûlaient… Cependant, c’est positif, car les premier et derniers tours sont similaires. Il y a évidemment des choses à améliorer. »

Pecco termine en expliquant comment il doit s’adapter aux nouveaux pneus Michelin : « il faut essayez de freiner plus tôt que d’habitude, puis essayer de mieux contrôler le gaz dans la première phase de sortie. Je dois donc mieux adapter mon style à la nouvelle Ducati. Je pense que je l’ai déjà suffisamment comprise. Ces trois jours ont été pertinents et productifs. L’année dernière, j’ai été rapide dans les tests, mais cette fois j’ai réussi à être plus rapide sur le rythme. » Une leçon retenue…

 

MotoGP Test Sepang J3 : chronos


Tous les articles sur les Pilotes : Francesco Bagnaia

Tous les articles sur les Teams : Alma Pramac