En terminant ce test MotoGP à Sepang, Johann Zarco conclut aussi son neuvième jour d’essais avec la KTM RC16, ce qui lui permet de dresser un vrai bilan, tout en prenant en compte à quel point les choses ont évolué depuis le test IRTA à Valence.

Valence où le pilote KTM avait terminé les tests en 21e position, à 1,752 seconde du plus rapide, et à 0,9 seconde de son coéquipier.

Du travail, il en reste évidement énormément à faire, et dans tous les domaines, comme en témoigne son 17e rang au classement combiné des 3 jours en Malaisie, à 1,401 seconde de Danilo Petrucci, mais des motifs de satisfaction sont également présents, à commencer par l’écart avec son coéquipier qui s’est réduit à néant.

Le pilote français a donc tiré un bilan à la fois réaliste mais positif en s’adressant à la presse à l’issue de cette dernière journée de test à Sepang.

Johann Zarco: « Maintenant, la KTM est bien meilleure, elle est plus facile à conduire. Nous avons fait un bon chrono, même si la Ducati a placé la barre très haut. Nous avons fait du bon travail. Au cours de ces cinq jours de tests, j’ai donné des indications très claires et précises. Nous avons constamment progressé, et maintenant je peux attaquer pour faire certains chronos. nous évoluons constamment et il est normal que KTM, qui a peu d’expérience du MotoGP, oblige même les pilotes officiels à essayer beaucoup de matériel. Notre plus grande limite réside dans les virages et les accélérations, mais ce n’est pas uniquement dû au moteur, mais aussi à l’électronique et au châssis, car nous avons besoin de plus d’adhérence. Je ne peux pas dire combien de temps il faudra pour être compétitif. Certainement pas 3 ou 4 mois, mais beaucoup plus ».

Avec un retard qui se réduit, vous êtes soulagé ?

« Oui, exactement. J’ai pu faire beaucoup de tours en moins de deux minutes. J’ai essayé de faire un petit 1’59, mais je n’ai pas réussi. Ce n’est pas possible pour le moment. Quand j’ai vu que six pilotes roulaient en moins de 1’59, j’ai pensé que je ne pourrais pas vite arriver dans le groupe de tête. Mais je ne dois pas penser comme ça. Je dois penser positivement et garder à l’esprit que nous nous sommes améliorés, même s’il reste encore beaucoup de travail à faire.
Je suis vraiment heureux parce que tout ce que nous avons fait va dans la bonne direction. Tous mes commentaires ont été très très clairs lors de ce test. J’ai pu comparer ma performance avec les autres. Cela a rendu encore plus clair pour moi ce qui nous manquait. Je suis satisfait de ce test de Sepang ».

Qu’est-ce qui manque ?


 « Le domaine où les améliorations seront les plus difficiles à réaliser est celui de la traction à la sortie des virages. Il ne s’agit pas de l’adhérence, de la puissance ou de l’électronique. C’est un mélange de tout. Toutes les usines que nous combattons ont eu ces soucis. Il leur a fallu de nombreuses années pour résoudre ces problèmes. On n’a pas beaucoup de temps, on doit le faire plus vite. Aussi vite que possible ! Je pense qu’il faudra plus de trois ou quatre mois pour voir des progrès. Mais c’est difficile à dire. 
Mais j’espère que, cette année, nous allons collecter beaucoup d’informations techniques qui nous aideront l’année prochaine. Nous ne devons pas perdre de vue notre objectif ».


Que manque-t-il au moteur ? Plus de puissance en bas ? 


« Nous devons progresser partout. Si vous regardez les temps des Ducati dans le dernier secteur ici, vous remarquerez que notre moteur doit s’améliorer partout : en bas, au milieu et dans les hauts régimes. Partout ! ».

Vous avez maintenant testé la KTM sur trois circuits : Valence, Jerez, Sepang. Lequel a été le plus difficile ?


 « Les premiers essais à Jerez ont été les plus difficiles. Tout était neuf. Je suis tombé deux fois. C’est pourquoi j’ai été déçu. Mais c’est normal. C’était le premier contact ».

Avez-vous parlé à Dani Pedrosa après son premier test KTM ?

« Non, je n’ai entendu que ses déclarations à l’équipe. Maintenant, il est blessé et doit se remettre en forme. Mais Dani pourra beaucoup nous aider. Il sera en mesure de nous dire ce que nous devons faire pour améliorer la motricité. Il a tellement plus d’expérience que moi ! C’est pourquoi il sera capable de dire si nous devons faire une modification dans le moteur ou dans l’électronique pour avoir plus d’adhérence à l’arrière. Il a passé 13 ans chez Honda. Je pense que nous avons besoin de lui dans ce domaine pour être plus compétitifs ».

En novembre dernier, les nouveaux venus chez KTM ont tous dit que la moto était trop rigide de l’avant, qu’on ne sentait pas la limite du pneu avant. Était-ce votre première impression ? Entre-temps, de nouvelles pièces ont été utilisées pour améliorer le feeling à l’avant ?

« Exactement. Nous avons maintenant un meilleur feeling, nous pouvons nous rapprocher de la limite et améliorer les chronos. Nous avons maintenant un bon feeling lors du freinage, de la mise sur l’angle et en inclinaison maximale. Nous n’avons pas de moto qui sous-vire et chute ».

MotoGP, Test Sepang J3 : chronos

1 9 Danilo Petrucci Ducati GP19 1:58.239
2 63 Francesco Bagnaia Ducati GP18 1:58.302 0.063 0.063
3 43 Jack Miller Ducati GP19 1:58.366 0.127 0.064
4 4 Andrea Dovizioso Ducati GP19 1:58.538 0.299 0.172
5 12 Maverick Viñales Yamaha M1 1:58.644 0.405 0.106
6 35 Cal Crutchlow Honda RC213V 1:58.780 0.541 0.136
7 41 Aleix Espargaró Aprilia RS-GP 1:59.022 0.783 0.242
8 21 Franco Morbidelli Yamaha M1 1:59.141 0.902 0.119
9 30 Takaaki Nakagami Honda RC213V 1:59.148 0.909 0.007
10 46 Valentino Rossi Yamaha M1 1:59.155 0.916 0.007
11 93 Marc Márquez Honda RC213V 1:59.170 0.931 0.015
12 42 Alex Rins Suzuki GSX-RR 1:59.180 0.941 0.010
13 6 Stefan Bradl Honda RC213V 1:59.368 1.129 0.188
14 53 Tito Rabat Ducati GP18 1:59.485 1.246 0.117
15 36 Joan Mir Suzuki GSX-RR 1:59.486 1.247 0.001
16 20 Fabio Quartararo Yamaha M1 1:59.497 1.258 0.011
17 5 Johann Zarco KTM RC16 1:59.640 1.401 0.143
18 44 Pol Espargaró KTM RC16 1:59.751 1.512 0.111
19 88 Miguel Oliveira KTM RC16 1:59.949 1.710 0.198
20 17 Karel Abraham Ducati GP18 2:00.378 2.139 0.429
21 55 Hafizh Syahrin KTM RC16 2:00.766 2.527 0.388
22 50 Sylvain Guintoli Suzuki GSX-RR 2:00.990 2.751 0.224
23 38 Bradley Smith Aprilia RS-GP 2:00.995 2.756 0.005
24 66 Mika Kallio KTM RC16 2:01.020 2.781 0.025
25 T2 Nakasuga/Folger Yamaha M1 2:01.243 3.004 0.223
26 T1 Jonas Folger Yamaha M1 2:01.719 3.480 0.476


Tous les articles sur les Pilotes : Johann Zarco

Tous les articles sur les Teams : KTM MotoGP