Évidemment, avec une telle course sans la moindre faute de Fabio Quartararo malgré la pression permanente exercée durant 26 tours par le pilote Honda, Marc Márquez n’a pas manqué de saluer la performance de son dauphin.

A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire, mais ce ne fut pas le cas du huit fois champion du monde qui a dû aller puiser au plus profond de son talent pour remporter le Grand Prix de Thaïlande MotoGP, quitte à laisser de côté une quelconque stratégie d’épicier en vue du titre mondial.

C’est une question du célèbre journaliste Michel Turco lors de la conférence de presse faisant suite au Grand Prix qui a suscité une réponse permettant d’éclairer ce que pense l’intéressé du pilote français.

Marc Márquez : « il y a eu un moment durant la course où je pense que j’étais 0,7 seconde, 0,8 seconde ou proche d’une seconde derrière lui, et je me suis dit “OK, s’il ne ralentit pas, ce sera impossible”. Mais ensuite, c’est là où j’ai fait mon tour le plus rapide. Quand j’ai hésité entre renoncer et essayer, je me suis dit que j’allais essayer d’attaquer au maximum pendant deux tours, et que si je passais ces deux tours, je serai prêt a remporter la course. Et c’est ce que j’ai fait : j’ai attaqué deux tours et j’ai alors fait mon tour le plus rapide. Puis, je me suis dit “OK, il est maintenant temps d’être relax et de relâcher” car j’étais à la limite avec l’avant. »

« Mais oui, Fabio pilote la Yamaha d’une très bonne façon. Je veux dire que j’ai des souvenirs du passé, et il a un style de pilotage similaire à celui de Jorge (Lorenzo) quand il était à son meilleur niveau avec la Yamaha. Il pilote la Yamaha en utilisant toute la piste et il gère bien la course. »

« Aujourd’hui, il a été très très très rapide durant toute la course, mais bien sûr nous avons des points forts, comme le moteur en ce moment, et ils ont un autre point fort qui est l’adhérence arrière. Dans le T3 et le T4, il était impossible de les suivre avec notre moto. Mais oui, il progresse beaucoup et il sera l’un des principaux adversaires l’année prochaine. »

Jorge Lorenzo à son meilleur niveau sur la Yamaha ? N’est-ce pas cela qui lui a procuré trois titres de champion du monde ?

C’est bien tout le mal que l’on souhaite au jeune français de 20 ans…

Classement du Grand Prix de Thaïlande MotoGP:

Crédit classement et photo : MotoGP.com

 



Tous les articles sur les Pilotes : Fabio Quartararo, Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team