H.R.C. Trois lettres mythiques gravées à jamais dans le marbre ainsi que sur le trophée MotoGP. Honda est le plus grand constructeur ayant foulé les circuits du championnat du monde depuis 1949. Aujourd’hui encore, un guidon Repsol Honda Team est considéré comme le Graal pour tout pilote. La majorité des plus grands a officié sur les machines ailées. Alors pourquoi ne pas essayer de classer les dix pilotes les plus représentatifs de la firme ?

Il faut cependant respecter quelques critères. Certes, le palmarès est important et joue nécessairement dans ce genre de débat. Mais il faut une vraie connexion, une affiliation avec la marque. Jorge Lorenzo est l’exemple parfait pour expliciter ce point précis. Il ne fait pas de doute que ce dernier figure au panthéon des plus grands, mais son association avec Honda seulement ne lui permet pas de prétendre à faire partie des dix premiers. Par ailleurs, le Superbike n’est pas comptabilisé mais pourrait faire l’objet d’un prochain épisode.

Autre règle : Il s’agit d’un classement subjectif des « plus grands », et non pas des « meilleurs » ou des « plus rapides ». Il s’agit plus de légende, d’histoires, d’héritage que de temps au tour et de titres. Maintenant que ces critères sont établis, place au classement !

Mentions honorables :

Chaque top 10 commence avec une petite liste de noms qui n’ont pu être retenus, mais qui méritent quand même d’être cités. Ceux-ci ne passent généralement pas loin du top final. Shinichi Itoh, pilote essayeur de luxe pour la firme pendant plus de vingt ans ne peut pas rentrer dans les dix mais mérite une mention. La dynastie des années 1990 est aussi le fruit du travail du sympathique japonais.

Itoh est une pierre angulaire au sein même de l’émergence de la dynastie Honda dans les années 1990. Photo : Rikita.

Le Superbike n’étant pas retenu (il ne s’agit que de Grands Prix), impossible de conserver Makoto Tamada, autre japonais à jamais affilié à Honda. Au pays du soleil levant toujours, Tohru Ukawa ne peut pas prétendre au top 10 malgré une carrière exclusivement réalisée au sein de la firme. Idem pour Tadayuki Okada. Le nombre de mentions honorables pour une si grande firme est sans fin mais nous devons citer Max Biaggi (très performant mais affilié Yamaha), Cal Crutchlow, Sete Gibernau, Marco Melandri, Daijiro Kato, Álvaro Bautista et surtout Loris Capirossi. Obligé d’en placer une pour Eddie Lawson qui avait le talent pour figurer dans les cinq meilleurs et champion du monde, mais qui reste à jamais un pilote Yamaha.

Tout ces pilotes de légende ont considérablement aidé Honda à se construire un nom mais une liste de dix nécessite de faire des choix.

N°10 : Alex Barros (1970-)

Le débat entre Loris Capirossi, Alex Barros et le n°9 de ce présent classement est sans fin. Finalement, c’est le brésilien qui ouvre les portes du « final cut ».

Si la question fut tranchée de cette manière, c’est sans doute grâce à la longévité du bonhomme avec la marque japonaise. Sur 21 années de carrière en Grands Prix, 10 ont été passées chez Honda. Plus qu’un pilote extrêmement talentueux, dur au mal et difficile à doubler, la figure de Barros dépasse les limites du sports et fut le modèle de nombreux enfants émerveillés à la fin des années 1990.

L’idole de Pol Espargaró réalisa des courses magiques. Le n°4 rouge sur West Honda Pons faisait peur. Ses six victoires et ses quatrièmes places au général – au nombre de cinq – le placent dixième de ce top.

Sans un sacre, difficile de prétendre figurer plus haut. Au dessus de lui, tous sont couronnés chez Honda.

C’est tout pour la première partie de ce classement, et il s’agira d’étudier les places 9, 8 et 7 très prochainement.

 

Photo de couverture : Aconcagua / Pitwalk 



Tous les articles sur les Pilotes : Jorge Lorenzo

Tous les articles sur les Teams : LCR Honda, Repsol Honda Team