Lorsque nous vous avons informé de l’hospitalisation de Marc Marquez lundi soir, nous pensions sincèrement voir apparaître le pilote Honda sur les réseaux sociaux dès le lendemain midi pour signifier le succès de son opération…

L’homme nous a en effet habitué à des réactions éclairs et à sembler “incassable”. Pourtant, rien, et, au fil des heures, ce silence en devenait quelque peu inquiétant…

Ce n’est que vers 17 heures qu’un communiqué du team Repsol Honda venait globalement rassurer les passionnés, sans toutefois contenir la moindre photo du patient.

Celle-ci n’est arrivée que le lendemain sur le compte Twitter de l’intéressé, présentant un Marc Marquez visiblement fatigué accompagné de la phrase « je me sens mieux ».

Tout ce faisceau de présomption a finalement été confirmé par le Dr Xavier Mir en personne : l’opération du champion du monde en titre s’est révélée bien plus complexe que prévu et Marc Marquez en a bavé au réveil d’une intervention de 3 heures et demie !

Le praticien, qui l’a opéré avec ses confrères Víctor et Teresa Marlet, s’en est expliqué dans une interview accordée à esport3.

« C’était une opération très sérieuse et difficile. Chez Marc, comme la tête de l’humérus sortait dans toutes les directions, nous avons fait deux choses. D’abord, la chirurgie ouverte, en plaçant une butée osseuse devant, puis, par arthroscopie, nous avons réparé les ligaments à l’arrière. Le bras est sorti dans toutes les directions. Les deux techniques ont été fusionnées. Cela est complexe et associe les deux types de chirurgie qui se pratiquent dans ce type de lésion ».

L’opération sous anesthésie générale s’est bien déroulée mais il faudra attendre pour en connaître exactement tous les effets…

« Cent pour cent n’est garanti par personne, mais après l’opération, même avec lui endormi, nous avons fait un test de stabilité. Avec un moniteur de contrôle, nous avons déplacé l’épaule dans toutes les directions et l’épaule ne s’est pas déboîtée. C’est bon signe parce que, en plus, quand il est réveillé, il a la musculature qui tient mieux. Quand il est détendu, la tête de l’humérus bouge davantage ».

En conséquence, le pilote Honda restera une journée de plus que prévu à l’hôpital de Barcelone et le Dr Xavier Mir, qui le reverra lundi prochain, met en garde contre toute précipitation lors de sa convalescence qui se déroulera sous la supervision de son physiothérapeute personnel, Carlos García…

« S’il ne reste pas immobile, ça ne se passera pas bien, mais il en est tout à fait conscient. Vous avez vu que c’était une opération très sérieuse et difficile. Tout se passera bien, mais nous devons respecter les délais pour que les choses que nous avons faites soient guéries. Pour l’instant, environ six semaines à faire une convalescence douce, puis on verra. On va faire une chose à la fois. Ils nous réservent toujours des surprises qui raccourcissent les délais, tout le monde. L’objectif est de le remettre suffisamment en forme pour le test de Sepang. A partir de là, sans prendre trop de risques, mais sans trop traîner, progresser étape par étape en respectant les délais de récupération ».

Le docteur conclut « Je ne comprends quasiment pas comment il a pu gagner le Championnat du Monde comme ça. Mais c’est la réalité. Cela lui donne plus de mérite » tandis qu’une nouvelle photo de Marc Marquez l’a présenté aujourd’hui dans une meilleure forme.

Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team