C’est une information qui est passée inaperçue dans les médias étrangers, mais qui a en revanche fait grand bruit en Catalogne : le septuple Champion du Monde a dû calmer les esprits après les choix politiques de la mairie de Cervera où il a célébré son titre.


Tout est parti du protocole de la célébration du septième titre de Marc Márquez il y a deux semaines. Afin de pouvoir s’adresser à la foule venue en masse le féliciter, il était prévu que le champion espagnol apparaîtrait au balcon de la mairie de Cervera. Le problème est qu’à ce balcon est accroché une pancarte de soutien à des prisonniers politiques catalans, et s’afficher au balcon revenait à dire que Márquez soutenait cette action. Il a donc été décidé de changer cette partie de la célébration et de le faire descendre directement dans la rue.

Malheureusement, comme l’a rapporté Mundo Deportivo, les médias se sont immédiatement emparés de l’information, et Márquez, comme le maire de la ville, ont été obligés de s’expliquer pour stopper la polémique.

Le numéro 93 a ainsi déclaré : « J’étais dans le canapé en train de manger lorsque je me suis vu apparaître aux informations et je me suis demandé « mais qu’est-ce qu’il se passe ? » Il ne faut pas mélanger les choses. Nous célébrons un geste sportif. La seule chose que je souhaite c’est le célébrer avec les miens et être dans les rues avec les gens. Au final, plutôt que de passer dix minutes au balcon à les saluer, je préfère me rapprocher d’eux en venant directement, en faisant des photos, deux-trois bises à ceux qui me le demandent. C’est mieux que de les saluer de loin. Nous célébrons un titre, c’est le plus important. »

De son côté, Ramon Royes Guàrdia, le maire de la ville de Cervera, s’est exprimé à Europa Press : « Pour moi il n’y a aucune polémique. Lors des réunions que nous avons eues avec le Fan Club, les Mossos d’Esquadra, la police locale et les pompiers, le problème a été posé. Ils m’ont demandé de retirer l’affiche et je leur ai répondu que ce n’était pas possible. Elle est affichée car il y a un accord de soutien total à ces prisonniers politiques. L’entourage de Márquez m’a donc informé qu’il ne viendrait pas au balcon. De la même manière qu’ils ont respecté notre décision, nous avons respecté la leur. »

Marc Márquez a toujours tenu à rester discret sur ses opinions politiques et n’a jamais rien déclaré officiellement. A noter d’ailleurs qu’il n’a jamais célébré de victoire avec un drapeau, qu’il soit espagnol ou catalan, afin d’éviter les problèmes, et qu’il a toujours choisi le drapeau de son fan club à la place. En raison de sa grande célébrité en Espagne, il doit cependant souvent démentir de fausses informations pour garder cette ligne de communication, comme il l’a fait une fois de plus.



Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez