MotoGP Valence-2 J1, Débriefing Johann Zarco (Ducati/5) : Le feeling est là, etc. (Intégralité)

par | 13 novembre 2020

En ce vendredi 13 novembre, Johann Zarco a répondu aux questions des journalistes depuis le circuit Ricardo Tormo à Valence au terme de la première journée du Grand Prix de la Communauté Valencienne.

Nous sommes allés écouter (via un logiciel de téléconférence) les propos du pilote français.

Comme à notre habitude, nous reportons ici les paroles de Johann Zarco sans la moindre mise en forme, même si la première partie est traduite de l’anglais (vouvoiement).


Johann Zarco : « Une très belle journée ! Les conditions étaient complètement sèches et, comme en Aragón, avoir un bon feeling en course et immédiatement faire de bons chronos aide vraiment à faire du bon travail et obtenir de belles performances. Je suis donc très content d’avoir obtenu ça ce matin, puis nous avons pu essayer quelques réglages et quelques modifications sur la moto, un peu dans le genre d’Aragón, pour voir si nous pouvions obtenir la même amélioration qu’à Aragon. Et toutes ces informations sont très claires, car nous pouvons être rapides, faire certaines choses un peu mieux, d’autres un peu moins bien, mais quand vous êtes rapide vous comprenez rapidement ce dont vous avez besoin et si vous suivez la bonne ou la mauvaise direction. Je suis donc heureux de ça. En fin d’après-midi, j’ai essayé de faire l’attaque du chrono avec le pneu arrière tendre mais je n’ai pas obtenu une énorme amélioration, donc c’est mon petit point faible de la journée car c’est le signe que nous devons progresser dans certains domaines : je n’ai pas fait une grosse différence entre le médium neuf et le tendre neuf. Concernant le rythme, il est encore tôt pour le dire. La bonne chose, c’est que j’ai la performance et que ça va bien plus vite que la semaine dernière puisqu’il n’y a pas de zones d’humidité sur la piste. Et comme j’ai fait partie des bons, c’est bien et c’est une très bonne journée ! »

Jack Miller a dit que la piste avait beaucoup plus d’adhérence que cela aidait les Ducati. Êtes-vous d’accord ?

« Oui ! Clairement. Je suppose que cela peut aussi aider les autres, mais, pour nous, pour les cinq premiers tours de la journée, cela a fait une énorme différence pour se sentir à l’aise sur la moto. Cela aide beaucoup car je me demandais vraiment comment nous allions pouvoir performer avec un rythme en 1’31. Nous avions fait une course solide en 1’32 mais là on parle d’une seconde plus vite, ce qui est déjà un grand pas en avant à trouver ! Nous l’avons trouvé dès les cinq premiers tours, grâce à la piste, et nous allons maintenant essayé de travailler pour être bien en 1’30. »

Jack a également dit qu’il essayait différentes choses concernant la géométrie en vue de la saison prochaine, puisqu’il n’y aura pas d’essais hivernaux avant Sepang. Est-ce pareil pour vous ?

« Oui, sûr ! Depuis Aragón, nous essayons des choses, et comme je l’ai dit, nous n’avons rien à perdre et nous devons simplement faire le meilleur travail pour l’année prochaine. Je dirais que Jack est quasiment dans la même situation, même si je ne connais pas vraiment sa situation au championnat et s’il a des choses vraiment importantes à jouer ou pas pour une position au classement. Quand vous pouvez-vous comparer avec les autres, c’est donc le meilleur moment pour tester. Avec la vieille moto, je laisse Ducati tout gérer, mais il semble qu’ils peuvent également prendre des informations de la moto 2019. »

Pensez-vous toujours qu’un podium est possible si vous parvenez à progresser ?

« Oui, je pense au podium car le rythme durant la course a été bon et il ne manque pas beaucoup pour le rendre super bon. J’ai vraiment perdu trop de temps durant les 10 derniers tours lors de la dernière course, et j’espère que je vais trouver cette sensation être plus à l’aise sur la moto. La performance, je peux l’avoir, et si je trouve le rythme, je peux me battre pour une course très solide. C’est l’objectif. »

Quel est votre objectif pour la qualification de demain ?

« Il faut obligatoirement passer en Q2 si je veux faire une bonne qualification. À la dernière course, je suis parti de la quatrième position et c’était bien. Si je peux rester sur les deux premières lignes, ce sera bien. Si je peux trouver une amélioration avec Ducati, je pourrai attaquer pour faire une première ligne, et c’est la place que je peux espérer actuellement. Nous verrons bien demain, mais au vue d’aujourd’hui, je pense que c’est possible. »

Tu sembles avoir trouvé l’inspiration sur ce circuit tortueux avec une moto puissante…

« Répéter deux courses quand tu commences à prendre le feeling, c’est vraiment cool et tu attaques le vendredi tout de suite sur un rythme une seconde plus vite que ce que je faisais en course.Ça, ça donne de très bonnes sensations et j’espère que ça va continuer jusqu’à dimanche. »

Le fait que tu sois plus performant sur le deuxième weekend des courses qui se déroulent sur le même circuit, qu’est-ce que ça peut dire de ta saison 2021 ?

« On verra ça. À Misano, j’ai progressé mais tout le monde avait bien progressé. Là, comme il y en a qui jouent un peu le championnat, tu sens qu’il y a une pression qui me permet de sentir encore plus l’évolution d’un week-end à l’autre. Mais on voit que le contrôle de la moto est là, donc le but de 2021, c’est de jouer devant, pour le podium à chaque course. Tout le monde s’est resserré, donc il ne faut pas rougir en disant qu’on peut jouer le podium à chaque course, car pas grand-chose pourra faire beaucoup. C’est ce que j’espère pour 2021. »

À quoi attribues-tu la constance que tu montres depuis plusieurs semaines ? A la moto ou à toi ?

« Les deux en même temps. Je m’habitue plus à la moto, et quand je m’habitue, si on trouve un petit réglage qui me permet de trouver un peu plus mon aisance, alors là ça fait vraiment le boulot. On le voit de piste à l’autre, comme entre Aragon et Valencia, où les motos ont tellement d’options de réglages que tu peux quand même trouver des solutions, même quand les pistes sont très différentes. Je crois que la possibilité de faire au moins un bon tour chrono vient de là, ce qui me permet d’être dans les cinq, mais clairement, le rythme de course, faire 27 tours à ce rythme-là, pour le moment je ne l’ai pas. Donc on verra. Plus j’irai vite, même si je perds un peu des positions, ce sera quand même toujours plus vite que ce que j’ai pu faire la semaine dernière. Il faut la jouer comme ça. »

Que peut-on te souhaiter pour ce weekend ?

« Ce serait beau de jouer le podium. Comme il y en a qui jouent le titre mondial, il peut y avoir un peu plus de gestion de la part des Suzuki, donc pourquoi pas aller chercher le podium ? »

Résultats FP2 du Grand Prix de la Communauté Valencienne MotoGP à Valence :

Résultats FP1/FP2 du Grand Prix de la Communauté Valencienne MotoGP à Valence :

Crédit classements : MotoGP.com

Tous les articles sur les Pilotes : Johann Zarco

Tous les articles sur les Teams : Avintia Racing