Alberto Puig est un patron heureux. Sa marque Honda est championne du monde, son pilote Marc Márquez a raflé le titre et fait une saison si mémorable qu’il y a battu le record de points marqués par un protagoniste. Ceci avant même le dernier Grand Prix à Valence qui en rajoutera encore dans sa besace. Si cette étape sur le tracé Ricardo Tormo aura des airs de parade finale, il ne faudra pas pour autant se relâcher. Le même Puig rappelle en effet qu’il y a encore un titre à prendre : celui qui couronne le classement par équipe. Dans ce cas, il vaut mieux avoir deux pilotes abonnés dans les points pour arriver à ses fins…

On n’aura jamais autant parlé du titre par équipe que cette fin de saison. D’habitude, il est prisé par les initiés, mais, cette fois, il est présenté au grand jour comme l’enjeu du dernier Grand Prix de la saison qui aura lieu à Valence le 17 novembre. Une mise en lumière faite par justement le chef d’une équipe qu’est Alberto Puig. Ce dernier veut la triple couronne pour Repsol Honda. Une situation qui lui permet, aussi, de rappeler qu’il ne peut quasiment que compter sur Marc Márquez pour arriver à ses fins, ce qui isole encore un peu plus Jorge Lorenzo qui se trouve de l’autre côté du box…

Le Majorquin a tout de même ramené deux points à la cause au terme du Grand Prix de Malaisie. Mais Alberto Puig préfère parler des mêmes deux points qui séparent à présent ses troupes de celles de Ducati : « notre objectif est de remporter la Triple Crown à Valence », a déclaré Alberto Puig, responsable de l’équipe Repsol Honda. « L’aspect positif du Grand Prix de Malaisie est que nous avons obtenu un autre podium et que nous ne sommes qu’à deux points de Ducati au Championnat du monde par équipe. »

Sur son expérience de Sepang, Puig ne se souviendra que des premiers tours de son pilote Marc Márquez : « comme toujours, notre objectif était d’essayer de nous battre pour la victoire ou le podium si la victoire n’était pas possible. Notre stratégie consistait à bien commencer puis à faire partie du groupe de tête. Le départ était critique après que la brutale chute de Marc lors de la Q2. Il ne partait donc que de la 11ème position. »

« Mais Marc a réussi à faire l’un de ses meilleurs départs, son premier tour était incroyable », s’est émerveillé Alberto. « Puis il a essayé de suivre Viñales. Malheureusement, il a perdu du temps dans le combat contre Miller et l’écart avec Viñales était donc un peu trop important. Notre plan était en fait d’essayer de répéter ce qu’il avait fait à Phillip Island, mais les rivaux étaient préparés. » Une fois la course en place, il avoue s’être un peu ennuyé… « Le départ et les premiers tours ont été bons, avec de nombreuses manœuvres de dépassement, c’était très excitant. Mais après cela, il n’y avait plus de grand spectacle. » Les 103 850 spectateurs qui ont visité le “Sepang International Circuit” près de Kuala Lumpur dimanche ne sont pourtant pas repartis déçus.

Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team