Que se passe-t-il avec les Ducati à Valence ce week-end ? Il n’y a que Jack Miller qui semble épargné par les ennuis et il en profite d’ailleurs pour être le fer de lance de l’usine de Borgo Panigale jusqu’à présent dans ce dernier rendez-vous de la saison. Mais les autres Desmosedici souffrent. Et celle de Bagnaia a fait souffrir son pilote dont la suite du meeting est à mettre en pointillés à l’heure du déjeuner…

Francesco Bagnaia, pilote de l’équipe Ducati Pramac, a été victime d’une chute anormale au cours des dernières minutes de la FP3. Le pilote turinois, alors qu’il sortait des stands pour attaquer le chrono en vue d’une place dans le top 10, a basculé vers l’avant comme si le frein avant s’était bloqué. En tombant, le pilote a été touché par la moto et, immédiatement après l’impact, il semblait souffrir, en particulier au bras.

Il a été immédiatement conduit à la clinique mobile pour les premières analyses et évaluations, puis transporté à l’hôpital de Valence. La situation est toutefois sous contrôle, mais il faudra attendre le résultat de toutes les analyses pour mieux comprendre sa situation.

Les causes de la chute ne sont pas encore connues. Les basses températures peuvent avoir joué, mais pour le moment, même un problème technique n’est pas exclu. On rappellera que la Ducati de l’invité Pirro a pris feu avec son pilote à bord vendredi matin, ce qui amené l’équipe à faire rentrer Petrucci pour vérifications. Le vendredi après-midi, Dovizioso a été surpris par des projection de liquide alors qu’il faisait un freinage appuyé, ce qui l’a amené à couper immédiatement son effort.

Finalement, Bagnaia en a fini avec son meeting et donc sa saison, à cause d’un poignet fracturé qui influencera aussi sa préparation pour 2020…



Tous les articles sur les Pilotes : Francesco Bagnaia

Tous les articles sur les Teams : Alma Pramac