Dans un milieu où celui qui va à la chasse perd très vite sa place, il vaut mieux faire acte de présence, même symboliquement, lorsque votre entourage professionnel est au milieu de toutes les spéculations. C’est ainsi que Takaaki Nakagami était de retour avec le team LCR Honda IDEMITSU au Grand Prix de Valence ce samedi…

Après une délicate opération à l’épaule qui a prématurément mis fin à sa saison, donnant ainsi l’opportunité à Johann Zarco de se rappeler au bon souvenir de tous, Nakagami a commencé son programme de rééducation physique et espère pouvoir revenir aux tests de pré-saison à Sepang en février 2020.

« C’est un sentiment un peu étrange. Normalement, lors d’un week-end de course, je saute sur la moto, mais maintenant je suis en dehors du box. Mais vous ne vivez pas les choses comme d’habitude. J’essaie de comprendre la stratégie de l’équipe et je reste à côté de Johann Zarco. J’écoute ce qu’il dit pendant les séances » commente Nakagami.

« Nous prévoyons toujours de participer aux essais en Malaisie en février, nous avons donc encore du temps, bien que ce ne soit pas facile. Les médecins disent que cela prendra au moins trois mois pour récupérer, donc ce sera serré. Je ne peux pas dire que je serai à 100% en Malaisie, mais je vais essayer. C’est pourquoi j’ai décidé de subir une opération après Motegi. Si nous avions attendu jusqu’à maintenant, je n’aurais peut-être pas été prêt pour la Malaisie. Nous ferons de notre mieux pour être en forme et le plus tôt possible. »

Le Japonais termine : « j’ai déjà commencé à faire des exercices. Les points de suture ont été enlevés et ces deux derniers jours j’ai pu faire de petits mouvements, bien que cela reste douloureux. Mais c’est la première partie du processus après la chirurgie, donc c’est normal. Les médecins disent que les choses vont assez bien, alors nous essayons chaque jour de continuer à en faire plus. »



Tous les articles sur les Pilotes : Takaaki Nakagami

Tous les articles sur les Teams : LCR Honda