KTM a fait fort à Valence. Présentes avec leurs homologues du MotoGP sur le site pour deux jours de test en vue de préparer la saison 2020, les troupes de Mattighofen ont révélé une RC16 au cadre inédit comme de nouveaux pilotes débutants et prometteurs. Le tuniques orange ont de l’ambition et les premiers résultats ont de quoi leur donner d’autant plus le sourire que toutes ces évolutions ne remettent pas en cause leurs valeurs de toujours.

En quittant Valence après deux jours de test, le directeur de KTM Motorsport Pit Beirer avait le sourire. « Pol Espargaró, Miguel Oliveira et Brad Binder forment un très bon trio de pilotes pour la saison à venir », a déclaré Beirer. « Maintenant, nous avons Iker Lecuona. Nous pensions qu’à 19 ans il pouvait avoir du potentiel. C’est extrêmement cool, ce qu’il a montré jusqu’à présent sur la MotoGP KTM. »

Le côté technique était aussi plaisant que celui des pilotes : « nous savons que nous devons constamment réaliser de bonnes performances en 2020. Le nouveau châssis devrait nous y aider. Nous n’abandonnons pas notre ADN car il reste dans le cadre du tube en acier. Mais dans la recherche d’une rigidité maximale et d’un faible poids, on expérimente avec différentes épaisseurs de parois et différentes formes de tubes. »

« Il est important de garder à l’esprit que tous les concurrents du MotoGP sont impliqués depuis 2002 ou 2003 », a déclaré Mike Leitner, responsable de l’équipe KTM. « Le fait que ces fabricants aient souvent une meilleure configuration de base dans la FP1 vendredi que la nôtre, est clair. Et avec le concept actuel, il n’y a guère d’opportunité d’essayer des nouvelles techniques dans le cadre d’une séance d’essais libre. »

On rappellera que KTM assume deux exceptions majeures dans le Championnat du Monde MotoGP : le cadre en treillis et la suspension WP. Les cinq autres fabricants utilisent des cadres en aluminium et des éléments Öhlins.



Tous les articles sur les Pilotes : Pol Espargaro

Tous les articles sur les Teams : KTM MotoGP