Où en est Valentino Rossi avec son équipe MotoGP VR46 avec deux Ducati dedans ? Dans le concert des nouvelles et autres célébrations qui a saturé l’espace médiatique de Misano, les troupes de Tavullia sont restées d’un silence pesant. Les grands rêves de saoudiens aux airs de corne d’abondance restent toujours de l’ordre de la spéculation. Cependant, les projets de la célèbre enseigne de Tavullia ne sont pas au point mort et tant Pablo Nieto que Valentino Rossi ont donné le change sur l’organisation qui se met en place. Mais toujours sans certitude sur qui paiera tout ça…

Pour ce qui est du financement saoudien, il faut se reporter à cette enquête du site misterhelmet qui fait froid dans le dos si l’on est un inconditionnel de Valentino Rossi… Mais sinon, le peuple jaune peut se rassurer avec les mots de l’homme de terrain de la VR46 qu’est Pablo Nieto. A Misano, il a déclaré : « nous ne pouvons pas encore le dire ouvertement, mais tout le monde le sait déjà. Nous participerons en MotoGP avec les deux pilotes Luca Marini et Marco Bezzecchi ».

Valentino Rossi a également confirmé les rumeurs et présenté d’autres détails dans l’organisation. Il utilisera une partie de son personnel actuel dans son équipe MotoGP : « David Munoz, (son actuel chef mécanicien) et Matteo Flamigni (ingénieur de données) continueront à travailler avec nous. L’un s’occupera de mon frère, l’autre de Bezzecchi. Idalio Gavira (l’entraîneur de Rossi) viendra également avec nous et agira comme entraîneur pour les deux pilotes ».

Le fait que toutes les décisions n’aient pas encore été officiellement annoncées via des communiqués de presse ou des sites Internet est dû au fait que le financement de l’équipe n’a pas encore été finalisé. Depuis les derniers mois de l’été, des doutes subsistent quant à l’approvisionnement réel des millions promis par les donateurs saoudiens.

Pablo Nieto, Press-Conference, Gran Premio Nolan del Made in Italy e dell'Emilia-Romagna

VR46 Ducati : “nous avons un accord avec Aramco. Les choses avancent très lentement

Les médias italiens ont déjà fait état d’un plan B qui est en cours d’élaboration dans les coulisses avec des partenaires sponsors à long terme de Rossi. Nieto a déclaré vendredi à Misano sur motorsport-magazin que l’accord saoudien est principalement en cours de travail : « nous avons un accord avec Aramco. Les choses avancent très lentement, mais elles sont en bonne voie. Je peux vous assurer que nous y travaillons, même s’il y a toujours des retards ».

Au cours des derniers mois, d’importants travaux préparatoires pour l’avenir ont également été posés dans les petites classes. En Moto2, il y aura deux équipes au départ : en plus de l’équipe de course officielle Sky VR46, il y aura également une nouvelle équipe VR46 Mastercamp soutenue par Yamaha. Cependant, comme l’a expliqué Nieto, ce n’est pas une dépense supplémentaire : « ce projet avec Yamaha existe déjà en Espagne et sera transféré en championnat du monde l’année prochaine ».

L’entreprise n’ayant plus sa propre équipe Moto3, il a été possible de négocier des accords de coopération avec deux équipes de course existantes : l’équipe Snipers et l’équipe de course Avintia. « Nous avons un accord selon lequel nous pouvons utiliser nos jeunes pilotes de l’Académie là-bas », a déclaré Nieto. En 2022 Alberto Surra et Andrea Migno rejoindront Snipers, le casting à Avintia est toujours ouvert.

Nieto termine en affirmant l’italianité du projet de Vale… La VR46 Riders Academy continuera en effet d’être réservée uniquement aux pilotes italiens talentueux. L’Espagnol a effacé les rumeurs selon lesquelles le programme de soutien pourrait également s’ouvrir aux jeunes pilotes d’autres pays, à l’instar de Manuel Gonzalez, jeune espagnol prometteur qui s’est affirmé cette année en WSS et une Yamaha. Ce ne sera donc pas le cas.

Pablo Nieto, Sky Racing Team VR46



Tous les articles sur les Pilotes : Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : SKY Racing Team VR46