Dans le clan Valentino Rossi, si l’on tempère la montée des couleurs VR46 en MotoGP jusqu’à la remettre en 2022, côté pilotes de l’académie, en revanche, on pousse à la roue. Il y a déjà Franco Morbidelli et Pecco Bagnaia, deux Champion du Monde de Moto2. Le premier cité est maintenant un vainqueur en catégorie reine. Le second a manqué de peu cette opportunité lors de Misano 2. En 2021, Enea Bastianini sera parmi l’élite, et ce n’est pas un membre du label que veut porter l’étendard de la relève italienne. Alors il faut qu’un des élèves suivent le protégé de Carlo Pernat. Et Luca Marini tient la corde…

Luca Marini pourrait se retrouver en MotoGP en 2021. Non seulement parce qu’il est le frère de Valentino Rossi, mais aussi parce qu’il mène actuellement de 5 points devant Bastianini le championnat Moto2. C’est donc un Champion du Monde potentiel. Et les décideurs de la discipline majeure des Grands Prix ne vont pas attendre le verdict au terme des sept courses restantes pour se décider sur les derniers pilotes à embaucher…

Enea Bastianini a fait les freins à Jorge Martin et Luca Marini pour signer un contrat Ducati qui l’assure de son sésame vers le sommet de la chaine alimentaire du paddock. Valentino Rossi et son académie ne pouvait pas ne pas réagir face à cette promotion. Surtout que les choses bougent du côté d’Avintia, offrant ainsi une opportunité inespérée. Chez Ducati, on commente par le biais de Paolo Ciabatti : « la place de Luca Marini dépend de l’équipe et de Tito Rabat », déclare le directeur sportif de Ducati à ‘Sky Sport Italia’.

« Ce serait formidable parce que Ducati est compétitif »

« Notre objectif est de placer Enea Bastianini. Nous l’annoncerons officiellement dès que possible. Il y a un peu de trouble dans cette situation pour le moment, mais nous allons résoudre cela avant la course de Barcelone ». Qui est pour ce week-end. Entre-temps, le contrat de Valentino Rossi avec Petronas devrait être dévoilé. Alors pourquoi ne pas faire une pierre deux coups avec le demi-frère en MotoGP ?

Jusque-là timide sur le sujet, Vale se montre à présent plus précis : « nous parlons à Ducati s’il y a une chance l’année prochaine que Luca puisse concourir en MotoGP chez Avintia-Ducati. Ce serait formidable parce que Ducati est compétitif. Ils investissent beaucoup en MotoGP. Ils comptent aussi désormais sur les jeunes pilotes. Je pense que ce serait très bien pour lui s’il pouvait piloter pour Ducati. Mais maintenant, l’important est qu’il se concentre sur la Moto2 et remporte le championnat du monde ».

Le message est passé. Sera-t-il entendu ? En tout cas, le team VR46 n’est pas concerné par une montée : « notre équipe ne sera pas en MotoGP en 2021, mais beaucoup de choses changeront pour 2022 » a rappelé Valentino Rossi



Tous les articles sur les Pilotes : Luca Marini, Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Avintia Racing