Lorsque la mise à jour des tablettes s’est faite après le Grand Prix d’Allemagne du Sachsenring, un fait majeur est apparu au terme des différents calculs : Valentino Rossi vit en 2019 sa pire saison depuis vingt ans. Soit depuis son arrivée dans la catégorie reine, avec d’abord les 500, puis le MotoGP en 2000…

C’est un fait validé par les statistiques : Jamais Valentino Rossi n’avait connu pire campagne dans sa carrière que celle-ci parmi l’élite. Pas même pendant les années noires Ducati, il n’avait accumulé si peu de points à ce stade d’une saison. Au classement général, Rossi pointe avec 80 points, à 105 longueurs du leader Márquez après neuf courses. Pour retrouver un marasme à peu près identique, il faut remonter en 2012, lorsque le Doctor avait 82 points dans sa besace contre 103 à Lorenzo.

Jamais après neuf Grands Prix le nonuple titré n’a regretté un rendement aussi faible qu’en 2019. Ces années en rouge n’ont pas été aussi noires et même en 2010, quand il s’est cassé la jambe au Mugello, ce qui l’avait contraint à manquer quatre des neuf premières courses de la saison, il présentait une feuille plus sympathique.

Cette saison de MotoGP 2019 n’avait pourtant pas mal commencé pour Rossi. Au cours des cinq premières courses de la saison, il a terminé deuxième à deux reprises. À Austin, il a raté de peu la victoire contre Álex Rins. Après le 5ème Grand Prix de l’année, Rossi avait accumulé 72 points et n’avait donc que 23 points de retard sur le leader du championnat, Marc Márquez.

Les choses se présentaient bien puisque la période qui suivait était celle durant laquelle Rossi brille traditionnellement. Le Mugello, Barcelone et Assen sont trois de ses pièces maîtresses, où il a célébré un total de 29 victoires en Grand Prix. Mais c’est tout un autre scénario qui s’est déroulé avec trois abondons successifs sur chute. Au Mugello et à Assen, le Doctor ne peut s’en prendre qu’à lui-même tandis qu’à Barcelone, il a été une des victimes collatérales de Jorge Lorenzo.

Lors de la dernière course avant la trêve estivale, Rossi a vu le drapeau à damier à nouveau pour la première fois après presque deux mois. L’an passé, au Grand Prix d’Allemagne, il avait fini second. Cette fois, il a dû se contenter de la huitième position. Pire encore, son temps de course était inférieur de 20 secondes à celui de 2018, alors que le temps de Márquez n’était plus lent que de trois secondes. Un recul clair pour ‘Il Dottore’.

Les quatre derniers rendez-vous ont donc été autant de déception pour Valentino Rossi : « nous pensions à Assen que nous avions trouvé quelque chose, car je me sentais bien en course jusqu’à la chute, et il s’agissait de confirmer ce sentiment. Malheureusement, je n’ai jamais été rapide ».

La pause estivale arrive à temps pour Rossi et son équipe. Une pause qui devra être mise à profit pour chercher une solution en vue de la seconde moitié de la saison. « Nous devons comprendre ce qui ne va pas, car ces courses étaient ma meilleure étape de la saison les années précédentes » a déclaré Rossi. « Maintenant, je ne me sens pas bien du tout et je suis plus lent qu’en 2018 ».

Pire pour le Doctor, les quatre derniers week-ends de course ont été au contraire positifs pour Maverick Viñales et le débutant Fabio Quartararo, qui ont excellé sur la Yamaha. « Maverick et Fabio s’entendent très bien, pour Franco Morbidelli et moi, c’est plus difficile, nous devons essayer de retrouver notre moto » a précisé Vale, comme pour indiquer les dangers pour l’avenir qui sont aussi des opportunités pour les autres…

Et finalement, si c’était l’âge qui fait son œuvre ? Le pilote de 40 ans répond : « bien sûr, je suis vieux, mais c’était la même chose l’année dernière ou il y a cinq ans. Je n’ai pas l’impression d’abandonner, de ne plus être concentré ou d’avoir la motivation nécessaire pour continuer. J’ai déjà eu une période si difficile dans ma carrière et j’ai pu revenir ».

Classement championnat MotoGP après le Sachsenring :

1Marc MÁRQUEZHonda185
2Andrea DOVIZIOSODucati127-58
3Danilo PETRUCCIDucati121-64
4Álex RINSSuzuki101-84
5Maverick VIÑALESYamaha85-100
6Valentino ROSSIYamaha80-105
7Jack MILLERDucati70-115
8Fabio QUARTARAROYamaha67-118
9Cal CRUTCHLOWHonda67-118
10Pol ESPARGARÓKTM56-129
11Franco MORBIDELLIYamaha52-133
12Takaaki NAKAGAMIHonda50-135
13Joan MIRSuzuki39-146
14Aleix ESPARGARÓAprilia31-154
15Andrea IANNONEAprilia21-164
16Jorge LORENZOHonda19-166
17Johann ZARCOKTM16-169
18Miguel OLIVEIRAKTM15-170
19Tito RABATDucati14-171
20Stefan BRADLHonda12-173
21Francesco BAGNAIADucati11-174
22Michele PIRRODucati9-176
23Sylvain GUINTOLISuzuki3-182
24Karel ABRAHAMDucati3-182
25Hafizh SYAHRINKTM3-182

Tous les articles sur les Pilotes : Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Monster Energy Yamaha MotoGP