Cette première partie de saison 2019 de MotoGP aurait-elle distribué une nouvelle donne, différente de celle servie depuis deux saisons ? Jusque-là, nous avions un duel bien huilé entre Marc Márquez sur Honda et Andrea Dovizioso sur Ducati. Mais l’évaluation des forces au moment d’aborder la trêve estivale livre un autre schéma. Adoubé par le premier concerné Marc Márquez qui ne désigne plus la Ducati frappée du 4 comme la chose prioritaire à s’occuper…

Rappelez-vous : Avant que les hostilités 2019 ne commencent, on promettait chez Ducati que cette année 2019 serait celle qui succéderait à 2007, synonyme de titre mondial avec Casey Stoner. C’était même marqué sur les carénages de la GP19 : La victoire c’était maintenant. Puis la campagne a commencé, le discours martial s’est étiolé en même temps que les résultats se sont avérés modestes au vu de l’objectif. Même l’incantation originale a disparu des carénages rouges…

Résultat ? Une seule victoire pour Dovizioso au Qatar qui compte maintenant 58 points de retard sur un Marc Márquez caracolant en tête du championnat. Pire, les dernières courses ont fait en sorte que l’officiel Honda s’est identifié un autre danger : Yamaha !

Le déroulé de la course au titre lui donne d’ailleurs raison : Sur la ligne d’arrivée d’Assen, la meilleure Ducati regrettait un retard de 14s sur le vainqueur, et au Sachsenring carrément 17s. Deux courses où Viñales a marqué 45 points tandis que Dovizioso en a récolté 21 et Petrucci 22. Un bilan qui est loin de celui d’un prétendant au titre.

Nanti de ces éléments, Marc Márquez livre son expertise : « nous avons eu deux championnats jusqu’à présent cette année, et Barcelone a été un tournant » a déclaré l’officiel Honda, évoquant la baisse de performance de Ducati. « J’ai plus de deux victoires sur Dovi maintenant, et bien sûr, Ducati reviendra très vite, mais pour le moment, il est temps de battre Maverick et Fabio. Je pense qu’ils seront les plus rapides dans la seconde moitié de la saison ».

En tout état de cause, Márquez attend avec impatience la seconde mi-temps : « nous avons encore pas mal de courses devant nous et Yamaha nous met beaucoup de pression, mais nous avons une très bonne avance de 58 points à la pause estivale ». Pour Ducati, il ne faudra pas manquer la rentrée qui lui présente deux tracés favorables que sont Brno et le Red Bull Ring. Sinon, la saison sera bel et bien un échec.



Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team