Fabio Quartararo est donc Champion du Monde MotoGP et il sera à tout jamais le premier Français à avoir été sacré au plus haut niveau dans cette catégorie. Depuis que les bases de la discipline ont été posées en 1949, cela n’était jamais arrivé sous cette nationalité. Mais l’impact de cette couronne résonne au-delà des paddocks. On le voit depuis quelques jours, le pilote Yamaha annexe des terrains médiatiques qui étaient jusque-là des terres inconnues. L’engouement autour du jeune homme de 22 ans souriant, impliqué et aux origines modestes s’accélère. Porter ainsi son sport au-delà de sa zone d’exercice n’est pas donné à tout le monde et c’est ce qui définit la frontière entre un Champion et une Légende…

Il en est un qui l’a fait avant lui à une époque où l’aspect médiatique des choses n’en était qu’à ses balbutiements. Il s’agit de Valentino Rossi. Aujourd’hui, l’espace est saturé, ce qui fait qu’il est à présent compliqué de sortir du lot. Mais Fabio Quartararo y réussit, comme il a concrétisé dans ce MotoGP dont le niveau n’a jamais été aussi serré. El Diabo a chassé ses démons, il a été bien entouré et notamment par Eric Mahé et ce travail de tous les instants où le diable, encore, se niche dans les détails, a ouvert ce paradis. Et ces nouvelles responsabilités.

Les grands médias en pincent pour Fabio et cette vidéo d’une radio révèle cette aura naissante et en devenir. C’est toute la moto française que ce jeune Champion du Monde prend dans son aspiration et il va falloir travailler dur sur cette occasion qui va susciter des vocations comme des opportunités. A plus haut niveau politique, il n’est pas plus passé inaperçu dans un environnement pourtant aujourd’hui peu enclin à se réjouir de l’existence des sports mécaniques. C’est dire.

Fabio Quartararo est entré dans une autre dimension mais restera avec le numéro 20

Fabio Quartararo prend cette vague qui le met au sommet de la célébrité avec sérénité. Ainsi, il n’arborera en 2022 pas le n°1 du Champion du Monde :  “je veux vraiment rester simple. Je suis loin d’être le numéro un aujourd’hui. Il y a énormément de personnes. Pour moi, l’exemple c’est Valentino Rossi : il a gagné neuf fois et il n’a jamais choisi le numéro 1. Je pense que c’est cool pour le public, parce que ça fait des années que personne n’a eu ce numéro. Mais le numéro 20, c’est le numéro avec lequel j’ai commencé, et je terminerai ma carrière avec.” On rappellera que celui à qui il succède, soit Joan Mir, avait aussi gardé cette année son n°36 fétiche.

Sportivement, vu le niveau qu’il affiche sur sa Yamaha, Fabio Quartararo a de belles heures devant lui et nous fera vibrer face à une concurrence qui prend déjà rendez-vous pour 2022 dans ses déclarations. Pour le reste, il faudra garder ce cercle élargi de l’intérêt suscité et il appartiendra à la FFM d’y œuvrer avec le champion. Et aussi avec son compatriote Johann Zarco, double titré en Moto2, ce qui n’est tout de même pas rien. Alors, vivement la suite !

Fabio Quartararo



Tous les articles sur les Pilotes : Fabio Quartararo

Tous les articles sur les Teams : Monster Energy Yamaha MotoGP