Après sa prestation au Grand Prix de Doha, Jorge Martin est placé sous les feux des projecteurs. Ceux de Losail l’avaient mis en lumière dès les qualifications du samedi de ce second round de la saison, et le rookie de chez Pramac Ducati n’a pas rejoint l’ombre au cours d’une course qu’il a menée 18 de ses 22 tours. La troisième marche du podium l’a récompensé de ses efforts. Depuis, c’est une vedette qui devra assumer ce statut dès ce week-end sur un tracé de Portimao exigeant. Mais l’Espagnol garde la tête sur des épaules apparemment larges si l’on se réfère à son entretien avec Jorge Lorenzo…

Jorge Lorenzo fait vivre son émission « 99 secondes » qui dure plus que ça puisque Jorge Martin a eu droit à deux épisodes. Parmi les propos échangés, il a été question de victoire. Car c’est que l’on entend maintenant du Champion du Monde Moto3 qui s’est montré à son avantage dès sa deuxième compétition en MotoGP. L’équipier de Johann Zarco n’a pas occulté la question. Il a même fait mieux en la développant en parlant de ses illustres aînés, dont Valentino Rossi

Commençons par ces derniers. Jorge Martin déclare ainsi : « Marc Marquez a été la référence ces dernières années. Quand je le verrai pour la première fois sur la piste, il m’impressionnera. Mais seulement pour un instant ». Il ajoute en effet : « Cela m’est déjà arrivé avec Valentino Rossi, puis il est juste devenu un pilote à battre, et ce sera de même avec Marc Marquez. C’est mon objectif de réussir à le battre, même si ce n’est pas pour cette année. Je pourrai certainement apprendre beaucoup de lui. Seul Marc Marquez sait quelle est sa condition, mais s’il se sent bien, il sera rapide ».

Jorge Martin : «  je ne pense pas que Rossi puisse encore gagner une course » 

Puis Jorge Martin ajoute sur Valentino Rossi : « mon idole d’enfance était Valentino Rossi et c’est bien de courir contre lui, même si ça aurait été bien de l’affronter dans ses meilleures années. Je ne pense pas qu’il puisse encore gagner une course. Peut-être sur le mouillé. Ce sera plus difficile sur le sec ».

Voilà qui est dit. Mais en ce qui le concerne, se voit-il en vainqueur et où ? « Je n’y ai pas pensé. La première victoire ? Quelle pression ! Peut-être que ce jour viendra. Je dois beaucoup travailler ». Cependant, il a quelques idées… « Je pense qu’il y a des pistes sur lesquelles je pourrais penser à gagner. Par exemple l’Autriche où je sais que je me débrouille bien et Ducati aussi. Mugello ou Montmelo sont également de bons tracés pour Ducati et pour moi. J’ai toujours été fort là-bas. Mais ces courses sont moins de deux mois, donc je me mets une certaine pression ».

Il termine : « ce qui est un peu le « mauvais » en MotoGP, c’est qu’il ne faut pas panser seulement à aller vite. Il faut aussi gérer la situation. Maintenant, il y aura des pistes difficiles pour un débutant, comme Portimao ou Jerez. Mon objectif est de rester dans le top 10. J’ai encore beaucoup à, apprendre, je le sais bien ».



Tous les articles sur les Pilotes : Jorge Martin

Tous les articles sur les Teams : Pramac Racing