Max Biaggi est un ambassadeur Aprilia et il a fait son office sur le Rocher. Un site de Monaco qui a résonné au moment de passer à la nouvelle année de la symphonie du V4 de la Tuono version X. Certains mettent leur vélo sur le balcon, mais le Corsaire, lui, y gare le martial roadster du blason de Noale. Un spectacle qui valait un feu d’artifice …

On ne sait si les voisins se sont plaints, mais Max Biaggi a marqué les esprits en fêtant les premières secondes de la nouvelle année à Monaco. Plutôt que de tirer un commun feu d’artifice, le sextuple Champion du Monde a fait littéralement rugir son Aprilia Tuono V4 X depuis la terrasse de son appartement. Le V4 amélioré par Akrapovic est un spectacle à lui tout seul, un son et lumière des plus agréables.

Celui qui, en 2020 a battu le record de vitesse en moto électrique en atteignant les 408 km/h avec la Voxan Wattman a immortalisé la scène dans cette vidéo mise sur son réseau social. On rappellera que la version X de Tuono V4 est dotée d’un appendice aérodynamique dérivé du prototype MotoGP RS-GP, et d’une livrée spéciale dédiée, appelée “Bol d’Or”. Le nom a été choisi car il s’inspire de la RSV 1000 R Factory qui a participé à l’édition 2006 de la course d’endurance française.

Le moteur V4 de 1100 cm3 à 65° est dérivé de celui qui équipe la RSV4 1100 Factory et utilise le filtre à air le plus perméable du marché, un élément du Sprint Filter également utilisé par Aprilia Racing en MotoGP. Le système d’échappement, signé par le Slovène Akrapovic, est composé de collecteurs en titane qui mènent à un silencieux en carbone. La puissance maximale passe de 217 ch de l’unité standard à 221 ch. Le tout pour 166 kilos seulement.

L’équipement électronique a été révisé avec des cartographies de contrôle moteur et de dynamique du missile développées par Aprilia Racing. Les cartographies sont toutes “pleine puissance” et optimisées pour l’échappement de course, donc pour une utilisation exclusive sur le circuit. L’équipement standard comprend une boîte de vitesses électronique avec assistance de rétrogradage, une instrumentation couleur TFT avec capteur GPS intégré et un panneau de commande pour gérer les principales commandes électroniques en style course.

Quant au châssis, basé sur le cadre à double poutre en aluminium, on retrouve la suspension semi-active Öhlins Smart EC 2.0. et un système de freinage de course Brembo, avec des étriers GP4-MS usinés dans la masse, ainsi que des étriers radiaux.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Max Biaggi (@maxbiaggiofficial)

 



Tous les articles sur les Teams : Aprilia Racing Team Gresini