Yamaha a donc fait son marché et au vu de la rapidité de son action, on peut se demander si la marque d’Iwata n’a pas utilisé la stratégie de la vente privée pour avoir satisfaction. Ce qui est sûr, en revanche, c’est qu’en fidélisant ses ouailles, elle a pétrifié ses adversaires qui auraient bien débauché l’un ou l’autre de ses champions. Ainsi Fabio Quartararo. Comment les Japonais ont-ils réussi à faire signer si vite l’espoir français ? Voici la réponse…

L’avenir de Fabio Quartararo est tracé pour les trois prochaines saisons. En 2020, il aura une M1 qui n’aura rien à envier aux machines officielles bien qu’arborant les couleur Petronas. Puis, pour les deux campagnes qui suivront, il sera pilote d’usine Yamaha aux côtés de Maverick Viñales. Mais alors que Suzuki et Ducati lui tournaient autour, le Français n’a pas tergiversé ni tenté de faire monter les enchères. Car Yamaha a su jouer de la corde sensible…

« Me proposer une moto officielle était une marque de confiance qui a pesé lourd dans ma décision d’accepter l’offre de l’équipe d’usine pour 2021-2022 », a déclaré Quartararo dans des propos relayés par Autosport. « Que ce soit Maverick ou moi, je pense que Yamaha croit en notre potentiel. Depuis fin décembre, j’ai senti qu’ils avaient vraiment envie de continuer à travailler avec moi. »

« Ils m’ont fait comprendre qu’ils me voulaient vraiment. Aujourd’hui, ils font un gros effort pour améliorer leur moto, je pense qu’ils se tournent vers l’avenir » poursuit le Français. « Nous avons pris le temps d’examiner les différentes offres que nous avons reçues. Nous n’avons pas dit oui tout de suite, mais comme je l’ai dit, Yamaha montrait sa confiance, notamment en me donnant déjà une moto d’usine dès cette saison. »

« La Yamaha est aussi une moto que je connais et avec laquelle je me sens bien » ajoute Fabio qui termine : « je pense que pouvoir rester avec la même marque pendant quatre ans est également une chose positive. Yamaha a été la meilleure décision. »

 

 

 


Tous les articles sur les Pilotes : Fabio Quartararo

Tous les articles sur les Teams : Petronas Yamaha Sepang Racing Team