Le Coronavirus a structuré un monde d’après dans lequel les acteurs de celui d’avant s’adaptent au mieux pour ne pas être une de ses victimes collatérales. Le MotoGP est dans ce cas, comme d’ailleurs toutes les compétitions motos sur piste qu’organise Dorna, présidé par Carmelo Ezpeleta. Alors que la calamité s’abattait partout, il a su réagir et préserver l’écosystème du paddock. Ensuite, il a été en mesure, avec son équipe et chaque acteur du milieu, d’organiser une saison. C’était l’an passé et en 2021, nous voilà revenus à un calendrier à 19 courses. Qui restent théoriques, comme l’indique l’Espagnol…

La saison 2021 des Grands Prix se déroule et on commence même à revoir du public dans les gradins. Un événement qui devrait prendre toute son ampleur lors de la rentrée début août en Autriche. Le Red Bull Ring, en effet, et pour les deux événements qu’il organisera, ouvrira ses portes sans jauge sanitaire. Cependant, il faut rester vigilant. La pandémie est toujours déclarée, des variants surgissent et malgré la bulle sanitaire, il y a encore des écueils. C’était le cas de Garzo en Moto2 à Assen. Dépisté positif à la Covid-19, il n’a pu faire la course.

Au passage, Dorna a donné l’occasion au paddock de se faire vacciner grâce à un dispositif mis en place au Qatar. Garzo ne s’est pas fait vacciner. Il n’est pas le seul. Lin Jarvis, Francesco Guidotti ou encore Johann Zarco ont également fait le choix de ne pas se faire vacciner. La liste n’est pas exhaustive.

De fait, il faut rester sur ses gardes et dans un entretien à Motorsport, Carmelo Ezpeleta le rappelle, comme il insiste sur cette conviction : « je pense que la façon dont le Championnat du monde a traité la crise sanitaire du coronavirus n’a fait que le renforcer », a déclaré le patron de Dorna. « Si c’était à refaire, je referais tout de la même manière ».

Puisque l’on parle de remettre sur le métier son ouvrage, il faut en venir au calendrier. Récemment, la Finlande a laissé sa place ce qui nous propose deux rendez-vous en août en Autriche. Le Japon a passé son tour, offrant à Austin l’occasion de se présenter. Cependant, ce voyage lointain et coûteux risque d’être le seul. L’Argentine est hors du coup tandis que l’évolution de la situation sanitaire en Thaïlande et en Malaisie n’encourage guère à commander ses billets…

Carmelo Ezpeleta a un message clair sur la vaccination.

Carmelo Ezpeleta nous prépare à une annulation de l’Australie

Mais l’épreuve qui est le plus en danger, pour ne pas dire déjà à biffer, est bien l’Australie. Carmelo Ezpeleta déclare en effet : « en Australie, nous sommes confrontés à deux problèmes », déclare l’Espagnol. « D’une part la quarantaine, d’autre part le concept de le bulle sanitaire. Il n’y a pratiquement pas d’hôtels sur Phillip Island. Tous les employés doivent rester dans des maisons louées ». Il est donc probable que Phillip Island devra également être annulé cette année.

Au lieu de cela, Sepang en Malaisie pourrait être avancé d’une semaine avant la date australienne et former une double tête avec la Thaïlande. Ensuite, il pourrait y avoir une deuxième course à Portimao, au Portugal, avant la finale de la saison à Valence en Espagne. Mais comme il a été précisé, les deux pays asiatiques précités sont loin de penser à organiser des Grands Prix en ce moment…



Tous les articles sur les Pilotes : Jack Miller