Rien n’échappe au coronavirus. Les compétitions officielles sont annulées ou reportées à cause de lui et voilà qu’il s’en prend aussi aux essais que les usines veulent faire, pour occuper opportunément le temps vacant en attendant le lancement de la saison. Pendant ce temps, le WSBK n’est pas oublié, avec son rendez-vous du Qatar déjà annulé. Mais ce n’est pas le seul point commun avec les Grands Prix. Il y a aussi Jerez…

KTM avait loué le tracé de Jerez pour trois jours d’essai que la firme autrichienne aurait partagé avec Suzuki, Honda et Aprilia. Une bonne idée pour profiter d’une opportunité unique de prolonger l’intersaison. Seulement voilà, les vols entre l’Italie et l’Espagne sont annulés jusqu’au 25 mars. Et la grande majorité des personnes présentes dans le paddock de toutes catégories résident dans l’un de ces deux pays.

Le test est programmé du 18 au 20 mars. Pendant ce temps, les Italiens sont confinés chez eux depuis mardi… Pour Aprilia au moins, effectuer ces essais semble être devenu une mission impossible. Pour l’instant il n’y a pas de communication officielle sur la question, également parce que n’étant pas un test officiel organisé par Dorna, il n’y a pas eu de couverture médiatique de l’événement.

De son côté, le WSBK a prévu d’arpenter le site de Jerez du 27 au 29 mars. Aucun changement de calendrier n’a encore été communiqué aux équipes, et pour l’instant l’étape andalouse du championnat du monde SBK est confirmée, mais la situation est évidemment en constante évolution et des mises à jour arriveront sans doute bientôt. Car, comme en Grand Prix, il y a une épineuse question logistique à gérer…

 

 



Tous les articles sur les Pilotes : Aleix Espargaro

Tous les articles sur les Teams : Aprilia Racing Team Gresini