Johann Zarco est un personnage aussi passionnant côté cour que côté jardin. La façon dont il aborde son métier de pilote MotoGP, après les épreuves qu’il a traversées, desquelles il s’est relevé et qui l’ont donc endurci, est toujours une source de réflexion. Mais sa conception de la vie est tout autant sujet à échanger. Le Français a des convictions qui ne peuvent que se heurter aux nouvelles règles relationnelles et de comportement qu’une crise sanitaire majeure a défini pour un monde d’après. Et ça le touche au point qu’il ne voit comment il pourrait y élever la chaire de sa chaire…

Johann Zarco aborde les choses avec un naturel désarmant, voire dérangeant dans un contexte général qui se norme de plus en plus et qui laisse de moins en moins d’opportunités au libre-arbitre de s’exprimer. Le Français sait que cela va au-delà de son propre sort sur l’instant. Il n’élude pas les questions existentielles et c’en est justement une que Motosprint lui a posée en parlant d’une éventuelle future paternité.

Zarco : « malheureusement, il n’y a pas de liberté »

En effet, récemment, Maverick Viñales et Alex Rins n’ont pas caché leur bonheur en annonçant que leur descendance allait être assurée. Johann Zarco n’est pas célibataire, mais sur ce projet pour le moins important, son abord va bien au-delà du choix du moment, comme c’est le cas avec Valentino Rossi. Le pilote Pramac Ducati, lui, se pose carrément la question de savoir si un enfant est tout simplement souhaitable dans le monde actuel…

Il dit ainsi, et ses mots sont forts : « avec la Covid-19, la vie est trop étrange. Je ne peux pas penser que mon enfant, celui que j’aimerai le plus, puisse vivre dans ce monde étrange. Malheureusement, il n’y a pas de liberté. Même si je sais que je suis un privilégié. Ma vie est belle, je peux courir, je peux faire beaucoup de choses. Mais quand je m’arrête et que je pense, je suis triste L’amour est beau, tout comme l’idée de fonder une famille, mais il faut voir à quoi ressemble la situation qui nous entoure. Mieux vaut attendre ». Johann Zarco ne laisse décidément jamais indifférent. On rappellera que c’est une certaine Veronika Thielova qui partage actuellement son existence.



Tous les articles sur les Pilotes : Johann Zarco

Tous les articles sur les Teams : Pramac Racing