Johann Zarco prévient déjà qu’en 2022, il faudra se méfier d’un rookie venu du Moto2 et qui a eu son sésame pour passer en MotoGP lors du dernier rendez-vous en Catalogne. Il arrivera peut-être même en tant que Champion du Monde, puisqu’il mène actuellement son classement général. Il est Australien, il a 23 ans, et son nom de Gardner n’est pas inconnu. Son prénom Remy est aussi une vieille connaissance de l’équipe Tech3 qui l’accueillera, un environnement sur lequel insiste Miguel Oliveira. Qui lui promet aussi un bel avenir sur la KTM…

« Je pense que nous pouvons toujours avoir de belles surprises ». C’est ainsi que Johann Zarco, second de l’actuel classement général du championnat, à 14 points du leader qui n’est autre que son compatriote Fabio Quartararo, a commenté la nouvelle annonçant l’arrivée de Remy Gardner en MotoGP. « Si vous pouvez rapidement comprendre ce qu’est le MotoGP, alors c’est possible. Et nous avons vu que la KTM peut bien fonctionner. En même temps, l’équipe sait aussi quoi faire ».

Le Français a connu la moto, soit la KTM, dans une période compliquée et l’équipe, c’est-à-dire Tech3, lors de ses débuts et c’était alors une Yamaha : « Remy peut sûrement en profiter et je pense qu’il s’y fera rapidement et il sera rapide. Il a hâte de tester et les choses se passent parfaitement pour Remy en ce moment », a ajouté le pilote de 30 ans. « En Moto2, il est constamment devant après avoir eu quelques soucis et quelques chutes. Il mène le championnat et il est dans une excellente position. »

Oliveira plussoie Zarco

De son côté, Oliveira est d’accord avec Zarco. L’officiel KTM de 26 ans, et vainqueur en Catalogne, a déclaré, en insistant d’abord sur l’environnement dans lequel le rookie australien va s’épanouir : « tout d’abord, je dois souligner que KTM Tech3 est une excellente équipe avec laquelle j’ai travaillé pendant deux ans. C’est une super équipe, l’environnement de travail est bon et Remy le sait probablement déjà ».

Il termine : « la moto est également un bien meilleur package que celui que j’avais en 2019. Maintenant, ils sont bien partis, les choses vont bien et il prendra certainement du plaisir à piloter la KTM. En tout cas, je lui souhaite le meilleur ». Même si l’essentiel est acquis, soit une montée en MotoGP avec le soutien d’une usine comme KTM, il reste à Remy Gardner à faire le plus dur cette saison : décrocher le titre mondial en Moto2, une ambition qui est aussi celle de son jeune équipier et rookie, Raul Fernandez. Ce dernier pourrait être son équipier chez Tech3, mais il pourrait aussi bifurquer dans le camp Yamaha, via Petronas, qui acterait ainsi le départ à la retraite de Valentino Rossi.



Tous les articles sur les Pilotes : Remy Gardner

Tous les articles sur les Teams : KTM MotoGP