Miguel Oliveira avait été désigné par beaucoup de ses collègues comme le favori de ce Grand Prix de Catalogne et le Portugais s’est fait un plaisir d’honorer ce pronostic par une intelligence de course qui est sa marque de fabrique. Certes, sa tâche a été rendue moins compliquée en raison des problèmes de combinaison rencontrés par un Fabio Quartararo qui était également la grosse côte à Barcelone. Reste que c’est un autre Français qui a été le danger pour l’officiel KTM, en la personne de Johann Zarco qui rate peut-être sa première victoire d’un dixième, mais qui continue son beau parcours au championnat…

Et en effet, avec cette nouvelle place de dauphin, qui est son quatrième podium en sept courses disputées, le pilote Pramac Ducati recolle à Fabio Quartararo, finalement quatrième car pénalisé pour son histoire de combinaison ouverte, du plastron parti, de l’airbag déclenché, qui l’a contraint à couper la section entre les virages un et deux du tracé de Montmelo.

Un étonnant fait de course qui permet à Jack Miller de retrouver le podium, une performance qui le met en tête du box rouge Ducati en intégrant le trio de tête du championnat, dont son équipier Bagnaia, hors du top 5 dans cette course, est bouté. L’Italien était à un point de Fabio Quartararo leader au soir du Grand Prix de France. Deux meetings plus tard, le voilà à 30 longueurs…

Le top 5 au général est tenu par Joan Mir qui voit sa crainte d’être contraint de jouer tout juste placé avec sa Suzuki, qui n’aurait pas assez évolué, se vérifier. La suite de la meute est menée par Viñales, qui accuse 44 points de retard sur son équipier leader. Il voit se rapprocher le vainqueur de ce rendez-vous catalan Miguel Oliveira, à présent à la tête de trois victoires en MotoGP sur une KTM.

Catalogne : le redressement KTM interpelle sur le cas Honda

Un constructeur qui a effectué un redressement spectaculaire après une entame de campagne compliquée. Comme quoi c’est possible sans bénéficier des points de concession du règlement. De quoi faire réfléchir Honda, dont le bilan ce week-end est à nouveau catastrophique. Les deux pilotes Repsol ont chuté. Alex Marquez a fini onzième et Nakagami treizième. Déprimant.

On termine avec les rookies. Bastianini en reste le leader avec un nouveau top 10 sur sa Ducati GP19. Marini douzième et Jorge Martin avant dernier ont aussi marqué des points.

MotoGP Catalogne Barcelone Championnat : classement (mis à jour après la deuxième pénalité infligée à Fabio Quartararo)

Crédit classement motogp.com




Tous les articles sur les Pilotes : Johann Zarco

Tous les articles sur les Teams : Pramac Racing