En ce premier jour du Grand Prix d’Italie, le nouveau leader du championnat depuis Le Mans et tenant du titre Jorge Lorenzo s’est à la fois montré discret et efficace. Discret en refusant le combat avec la piste humide matinale afin d’éviter tout mauvais coup. Efficace car il termine la journée second d’un Iannone autoritaire. Mais Por Fuera est serein sur la suite des événements.

Car le Majorquin l’assure, il n’a pas tenté le diable ni taper dans son capital pneumatique. Il a abattu en revanche un travail de fond qui pourrait bien se révéler comme fatal pour ses adversaires dans la dernière partie de la course dominicale : « c’est la piste de Ducati, ils y roulent des kilomètres et des kilomètres et ils en connaissent les moindres recoins » rappelle celui qui rejoindra les rouges l’an prochain. « Le temps qu’a réalisé Iannone a été fait avec des gommes neuves. Alors les six dixièmes qu’il a d’avance sont à chercher dans l’adhérence offerte par ses pneus neufs ».

Ceci dit, Iannone sera un client : « nos temps sont très proches. Même si je fais plus de petits 48. Márquez aussi est dans le même rythme. Je pense que nous sommes actuellement les trois plus rapides ». Certes, mais il y a un autre problème : la vitesse de pointe des Ducati, supérieure de 10 km/h à celle de la Yamaha : « évidemment, j’aimerais pouvoir aller aussi vite, mais la Yamaha a aussi ses points forts sur ce tracé dont il faut tirer profit en perdant un minimum sur les aspects moins avantageux. Notre moto est constante sur la distance d’une course ».

« Si on n’arrive pas à prendre nos distances avec les Ducati dans le dernier secteur, il est probable que l’on se retrouvera troisième derrière les deux Andrea au bout de la ligne droite. Mais la course est très longue et nous avons un bon rythme lorsque les pneus commencent à faiblir. Je pense que nous aurons des chances d’être heureux ce dimanche après-midi » termine un Por Fuera qui n’est pas loin de nous réciter la fable du lièvre et de la tortue.



Tous les articles sur les Pilotes : Jorge Lorenzo

Tous les articles sur les Teams : Movistar Yamaha MotoGP