Alors que certains pilotes MotoGP se rendent sur les circuits en avion privé, Johann Zarco a décidé de vivre le Grand Prix d’Aragón à l’ancienne, en effectuant les 900 km qui séparent son domicile du tracé espagnol sur une Ducati 900 SS Darmah de 1981 prêtée par Adrian Parassol.

Évidemment, les mauvaises langues n’ont pas manqué d’ironiser sur la fiabilité de la machine mais, sans même attendre ses premières réactions, il est plus que vraisemblable que le pilote français, en évitant les autoroutes et en voyageant au cœur de la nature avec une partie de l’équipe Pramac Racing, a pris un grand plaisir malgré le brouillard rencontré ponctuellement. Nous pouvons d’autant plus en être certains que nous avons déjà effectué ce trajet dans les mêmes conditions, en traversant l’arrière-pays espagnol par ses petites routes et ses cols plein de surprises: le pied total !

 

 

Mais ce n’est pas tout car, à peine arrivé, le pilote Pramac s’est prêté avec plaisir à l’animation en prélude au Grand Prix de Aragón. Celle-ci constituait à utiliser une tyrolienne de 2 kilomètres de long, en compagnie de Jack Miller, Álex Rins et Remy Gardner. Il s’agit de la plus longue tyrolienne d’Espagne, et elle traverse la vallée de Fuentespalda, près de Teruel.

C’est donc un Johann Zarco ayant fait le plein de nouvelles sensations qui nous narrera ces aventures insolites lors de son débriefing cet après-midi

 




Tous les articles sur les Pilotes : Johann Zarco

Tous les articles sur les Teams : Pramac Racing