Depuis plusieurs années, Jorge Lorenzo réside en Suisse, à Lugano, la partie italienne de la Confédération Helvétique. Il a donné une longue interview au Corriere del Ticino, dans laquelle il aborde avec sa franchise habituelle un certain nombre de sujets.

Nous en avons retenu deux, le premier illustrant sans s’épargner la fin de sa brillante carrière en MotoGP, le second son futur.

Cinq fois champion du monde, l’homme de Palma de Majorque a marqué le MotoGP par son ascension rapide et sa prise de pouvoir à l’intérieur même du box Yamaha sur la star absolue de l’époque, Valentino Rossi. Pourtant, quelques années plus tard, la fin de sa carrière fut nettement moins glorieuse, peinant chez Ducati pendant une année et demie avant de remporter trois victoires une fois son avenir bouché du côté de Borgo Panigale, inscrivant la saison suivante 28 points chez Honda contre 420 pour son coéquipier, puis optant pour une très maigre saison de pilote d’essais pour Yamaha en 2020.

Celui que l’on a longtemps surnommé Por Fuera explique : « Nous avons très bien commencé à Sepang. C’était un test imprévu car la moto n’était pas prête, mais je voulais rouler. Alors ils m’ont donné la “vielle” moto. Les tests se sont bien passés mais, à cause du Covid, tout s’est arrêté. Yamaha était la marque qui a fait le moins de tests pendant cette période, et en leur parlant ils m’ont dit qu’il n’y aurait pas de tests pendant environ un an. Alors, malheureusement, je me suis laissé aller au niveau de la préparation. Puis un jour, sans prévenir, ils m’ont appelé pour un essai à Portimão, un circuit qui n’avait jamais été choisi pour ce type d’essai, car c’est une piste avec beaucoup de montées et de descentes. Entre le fait d’être peu en forme, un nouveau circuit et une vieille moto, je ne suis pas allé aussi vite qu’ils s’y attendaient. Yamaha a décidé de ne pas continuer à investir sur un pilote de mon statut et de se concentrer sur Crutchlow. »

Quant à son futur, Jorge Lorenzo l’envisage entre la gestion de ses avoirs et… La course automobile.

« Si je dois vous dire un de mes plus grands intérêts, je dis aujourd’hui la gestion de l’économie. J’étudie beaucoup, je m’intéresse à la bourse, aux crypto-monnaies, à la gestion des risques : C’est un monde très difficile où j’ai beaucoup à apprendre. Je suis devenu très conservateur, j’aime me diversifier, car au final c’est important dans tous les domaines de la vie. Vous n’êtes pas obligé de mettre tous vos œufs dans le même panier. »

« Ces jours-ci, j’envisage la possibilité de faire des courses automobiles. »

Si cela arrive, il serait amusant qu’il se retrouve dans les mêmes courses qu’un certain Valentino Rossi
Sur les réseaux sociaux, le numéro 99 a déclaré: « l’avenir promet seulement une chose, des surprises ! »
En attendant, le quintuple champion sera à l’EICMA de Milan le 26 novembre pour présenter un scooter.

 

 



Tous les articles sur les Pilotes : Jorge Lorenzo