Un pilote différent a mené chacune des trois séances d’essais de la Red Bull MotoGP Rookies Cup au Mugello, mais lors de la troisième séance de qualifications, le vainqueur de l’année dernière, Yuki Kunii, a pris l’avantage. 

Le Japonais, âgé de 16 ans, s’est emparé de la pole, mais avec à ses côtés, ses plus grands rivaux à Jerez, Carlos Tatay, un Espagnol âgé de 16 ans avec qui il partage la tête du classement, et Barry Baltus, un Belge âgé de 15 ans.

Yuki Kunii arborait un large sourire en descendant de sa KTM RC 250 R à la fin de la journée. « Oui, je suis content de cela. J’étais un peu inquiet dans la deuxième séance » a-t-il déclaré, évoquant seulement sa septième place dans la séance. « Je ne pensais pas avoir l’adhérence à l’arrière, mais nous avons assoupli la suspension arrière pour les qualifications et, avec le nouveau pneu, l’adhérence était là. Je suis donc très à l’aise sur la moto et prêt à courir. Je sais que ce sera très difficile, comme ce fut le cas ici l’année dernière et à Jerez » a conclu Kunii.

Carlos Tatay, qui a partagé une victoire et une seconde place avec Kunii à Jerez, attendait également avec impatience la course de samedi. « J’ai essayé beaucoup de choses différentes lors des essais : utiliser l’aspiration, rouler tout seul, et travailler dans beaucoup de situations pour bien me préparer pour la course. La moto est excellente et je sais que ce sera une course difficile, mais je suis très impatient d’y être ».

Bien que figurant sur la première ligne, Barry Baltus savait qu’il n’aurait pas la tâche facile non plus. « Avec ma taille, je souffre dans les lignes droites ici et j’ai dû utiliser l’aspiration pour passer du bon temps, alors je pense que la troisième place n’est pas mal du tout, surtout après ma grosse chute à Jerez. Santi (Santiago Morralla, technicien en suspension) a fait un travail incroyable en ce qui concerne les réglages de la moto. C’est génial et j’aime vraiment piloter, alors je pense que nous pouvons faire une bonne course » a déclaré, enthousiasmé, Baltus.

Le même groupe de chasse

On trouvait sur la deuxième ligne Jason Dupasquier, le Suisse âgé de 17 ans qui était 7ème et 4ème à Jerez. « J’aime la piste, mais je n’avais pas bien configuré la moto lors des essais libres. C’est lorsque nous avons abaissé l’avant pour les qualifications et que nous avons mis le pneu neuf que je me suis senti à l’aise avec la moto et que j’ai fait de bons tours. Ensuite, nous avons perdu le groupe mais à la fin de la séance, je me suis retrouvé derrière Kunii et j’ai utilisé l’aspiration pour faire mon meilleur temps. Alors je sais que je peux rester avec lui et courir à ce rythme, ça devrait être bon pour la course ».

Amélioration à la toute fin

Lorenzo Fellon estimait qu’il aurait pu être à côté de Dupasquier sur la grille. « J’étais cinquième jusqu’à ce que je sois passé sous le drapeau à damier, puis Noguchi et Escrig sont allés plus vite. Mais c’est bon, je suis parti septième à Jerez et j’ai pu me battre pour le podium » a déclaré le Français, âgé de 14 ans, qui était presque sur le podium mais a été pénalisé pour avoir dépassé les limites de la piste. « Alors, je pense que la course devrait être bonne, nous avons un peu de travail à faire sur la moto, nous allons parler de changer un peu les choses, mais au fond, c’est bon et je pourrais suivre Kunii correctement ».

Un peu plus loin, Clément Rougé s’est qualifié 17e, Gabin Planques 23e.

Course: VOIR LA COURSE ICI

Personne n’a eu la moindre chance une fois que Carlos Tatay a pris la tête de la course au deuxième tour sur le circuit du Mugello. L’Espagnol, âgé de 16 ans, a rapidement eu une avance de une, deux et enfin dix secondes sur le groupe de chasse. 

Yuki Kunii, principal adversaire à Jerez et leader de la Red Bull MotoGP Rookies Cup, n’a pas pu répondre mais s’est efforcé de limiter les dégâts dans un peloton de 16 poursuivants. Tout cela a été réduit à néant pour le Japonais de 16 ans lors du dernier tour, l’Italien Matteo Bertelle glissant à l’accélération et provoquant une réaction en chaîne qui éliminait Yuki Kunii, Billy van Eerde et Marcos Uriarte.

Bien qu’ils aient tous échappé à une blessure sérieuse, Kunii a subi une petite fracture à la main. C’est Pedro Acosta, l’Espagnol âgé de 15 ans, qui a réalisé le dernier tour parfait pour prendre la deuxième place devant le Japonais Haruki Noguchi, âgé de 17 ans.

Cavalier seul

Carlos Tatay fêtait déjà sa victoire sur sa KTM RC 250 R au ralenti, puis rayonnait dans le parc fermé. « C’était parfait », s’enthousiasma-t-il. « J’ai vraiment travaillé sur différentes stratégies lors des essais et quand j’ai pris la tête, j’ai décidé de vraiment pousser et je me sentais vraiment bien sur la moto, tout fonctionnait bien. Quand j’ai vu l’écart à la mi-course, j’ai pensé que je devais rêver, cela ne pouvait pas être la vraie course. Mais c’était vrai. C’est un sentiment formidable de gagner ainsi et je tiens à remercier ma famille et tout le monde autour de moi pour faire de moi une meilleure personne ainsi qu’un meilleur pilote » a-t-il conclu avant même de considérer les 25 points d’avance qu’il a maintenant dans la course au titre contre Kunii, qui est toujours deuxième.

Se rattraper de Jerez

Pedro Acosta a raté les deux courses à Jerez après s’être blessé lors des essais mais s’est rattrapé avec sa superbe course au Mugello. « J’ai vraiment apprécié cela. Ce fut une énorme bataille et je n’étais vraiment à l’aise que vers le milieu de la course, lorsque j’ai vraiment mieux compris l’avant et que j’ai pris confiance en lui. À partir de là, j’ai pu freiner plus tard et prendre les virages plus rapidement afin de pouvoir dépasser les autres pilotes plus facilement. J’ai utilisé ça dans les derniers tours pour traverser le groupe ».

A portée du podium

Lorenzo Fellon, le Français âgé de 14 ans, avait déjà manqué le podium à Jerez et a essayé de nouveau. « J’étais assez content de partir de la septième place mais j’ai pris un mauvais départ et j’ai fait un terrible premier tour. J’ai dû travailler à partir de là, mais avec l’aspiration j’ai pu revenir en tête du groupe et mener souvent dans le premier virage. J’ai réalisé que ce n’était probablement pas le meilleur endroit pour commencer le dernier tour, et j’ai un peu modifié mon rythme pour donner la chance à deux pilotes de prendre la tête, mais à la fin, Baltus m’a touché, je suis sorti de la trajectoire avec Kunii et j’ai perdu quelques places, donc j’ai raté le podium ».

Course après course, les rookies Lorenzo Fellon et Clément Rougé confirment un niveau intéressant en se mêlant progressivement à la lutte des « redoublants » que sont Carlos Tatay, Yuki Kunii et autre Barry Baltus. C’est de bon augure: laissons-leur le temps !

 

Au classement général, Yuki Kunii fait la mauvaise opération du jour et Carlos Tatay s’échappe.
Côté francophone, Jason Dupasquier mène devant Lorenzo Fellon et Barry Baltus, Clément Rougé étant à une longueur derrière. Les choses semblent beaucoup plus difficiles pour Gabin Planques

VOIR LA COURSE ICI

Tous les articles sur les Pilotes : Clément Rougé, Lorenzo Fellon