KTM a testé de nombreuses pièces lors de la journée de test officielle qui a eu lieu lundi dernier sur le circuit de Catalunya, avec notamment deux évolutions techniques notables.  La première était un prototype entièrement différent de la KTM actuelle, que nous avons déjà vue au test du Qatar en début d’année avec Dani Pedrosa à son guidon. La seconde était le carénage aérodynamique qu’Iker Lecuona a testé très brièvement en piste.

 

 

Ce prototype entièrement repensé par les équipes techniques de KTM avait été aperçue lors du test officiel au Qatar, et il était de retour en piste lors d’une séance de test officielle en MotoGP. Il y a beaucoup de nouveautés à propos de cette machine.

 

 

Ce prototype a été testé uniquement par l’équipe Factory KTM ce lundi. C’est une machine entièrement repensée, car comparée à la version actuelle, on relève un nouveau châssis, un bras oscillant repensé, un échappement au design entièrement revu et une boucle arrière revisitée.

Attardons-nous tout d’abord sur le châssis. La zone de pivot du bras oscillant est le plus grand signe qu’il est nouveau. La forme du châssis ne se rétrécit pas autant vers l’avant sous le pivot du bras oscillant que sur le châssis actuel, ce qui donne l’impression que le boulon du support moteur a été légèrement reculé, même si cela est difficile à confirmer sur cette photo.

L’autre avantage sont les deux plus petits trous qui se trouvent directement au-dessus et au-dessous du pivot du bras oscillant. Ces deux trous ont été déplacés de l’endroit où ils se trouvent sur le châssis actuel, qui est visible ci-dessous.

 

 

Ce ne sont pas les plus grandes modifications visibles, mais c’est un changement assez important, en particulier si les boulons du support moteur ont été légèrement déplacés, comme il semble que les ingénieurs KTM l’aient fait.

 

 

Il s’agit du nouveau bras oscillant et sa forme est très différente de celle qu’ils utilisent actuellement. Mais avant tout, on observe un élément jusque-là quasiment invisible mais connu de tous, car il fait débat actuellement. Entre la partie verte du carénage et la « cuillère », le boitier métallique gris est le dispositif hydraulique permettant d’activer le Holeshot Device arrière et de modifier la hauteur du châssis de la KTM. Sur le côté, le capteur de course permet de surveiller qu’il est engagé ou non.

 

 

On retrouve ici l’ancienne version du bras oscillant, où les différences sont flagrantes : la forme, tout d’abord, mais également sur le nouveau le grand trou en bas n’est pas présent non plus.

 

 

Le dernier grand changement visuel est la nouvelle boucle arrière avec la coque intégrant la selle. L’échappement est maintenant intégré dans le carénage arrière et n’est plus aussi visible qu’avant, où il était positionné en dessous du carénage.

 

 

Sur cette photo, on retrouve l’échappement qui équipe les KTM actuellement en piste pour la saison 2020.

 

 

Voici le carénage aérodynamique qu’Iker Lecuona a très brièvement testé ce lundi. En plus des ailerons positionnés juste devant les bottes du pilote, on note que le carénage a de multiples petits trous.

Dans le passé, les prototypes MotoGP avaient déjà ce genre de des trous dans le carénage, mais cela fait longtemps que les ingénieurs avaient abandonné l’idée. Cela permettait de réduire les vibrations sur la moto et le pilote et aussi de limiter l’effet d’un vent de travers sur la moto. Les ingénieurs de chez KTM envisagent sans doute d’utiliser les trous dans le carénage pour faire quelque chose de similaire.

Depuis l’apparition des ailerons en MotoGP, le travail aérodynamique a toute sa place en MotoGP. Les ailerons créent autour d’eux des turbulences qui peuvent provoquer des vibrations au niveau de la moto et du pilote, et notamment provoquer de petits tremblements de la tête.

On observe également la présence de deux ensembles d’ailerons supplémentaires, qui sont plus en arrière sur le carénage que ce que l’on retrouve sur les prototypes MotoGP actuels.

Ducati travaille énormément l’aérodynamique, notamment en soufflerie, et les nouveaux ailerons développés par la marque Italienne ont beaucoup fait parler d’eux en début d’année. En effet, les ailerons de la Ducati GP21 sont censés explorer l’effet de sol et aider à tourner. Il semble que les autres constructeurs explorent cette idée.

 

Petrucci Catalogne

 

Concernant le nouveau prototype KTM, Miguel Oliveira et Brad Binder sont restés discrets concernant les évolutions de la moto, leurs points forts et leurs points faibles, mais le pilote Portugais a été clair sur le fait que l’objectif de la nouvelle moto est de leur permettre d’utiliser des pneus avant plus souples.

C’est l’un des points sur lesquels KTM a du mal, pour avoir le feeling qu’il veut et dont il a besoin pour rouler vite, il doit utiliser le pneu avant dur, ce qui ne fonctionne pas sur toutes les pistes.

Photos : Dorna Sports



Tous les articles sur les Teams : KTM MotoGP