Le moins que l’on puisse dire, c’est que Michele Pirro, pilote d’essais officiel Ducati MotoGP, n’a pas connu une semaine facile à Valencia.

Victime d’un feu sur sa GP19 dès les premières minutes de la première séance d’essais libres, l’homme des Pouilles a ensuite été contraint à l’abandon après seulement 4 tours lors du Grand Prix, en raison d’une étrange faiblesse physique.

« Ma course a été gâchée par un problème physique. Je ne me suis immédiatement pas senti bien. Déjà, dans le tour de reconnaissance j’ai eu une baisse de tension et quand j’ai pris le départ, je me suis aussi senti nauséeux. Pour cette raison, j’ai préféré retourner au garage et me retirer » a déclaré le wildcard.

Mais cette semaine, Michele Pirro est également en charge de tester une par une toutes les nouveautés Ducati, et le pilote de 33 ans a donc repris le guidon mardi pour les premiers tests MotoGP de la saison 2020.

Sa GP19 sert de laboratoire et nous en avons eu une nouvelle fois une démonstration avec l’utilisation déjà observée de deux lasers latéraux (rouges) et d’une impressionnante lumière jaune projetée sur le sol.

Les lasers servent à étalonner le comportement du pneu arrière en ce qui concerne la déformation, un travail réalisé en collaboration avec la société italienne MegaRide.

Michelin dispose de nombreux modèles numériques de ses pneumatiques. La firme de Clermont-Ferrant en met certains à disposition des teams factory, d’autres non.

Ducati mesure donc avec ces lasers les déformations du pneu arrière et modélise les réactions de ces derniers du mieux possible, ce qui lui permet depuis un certain temps d’utiliser, efficacement et longtemps, des pneus tendres, et ce malgré la puissance du moteur italien.



Tous les articles sur les Pilotes : Michele Pirro

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team