« Spy Attitude » MotoGP : Le bouton magique Ducati surpris en vidéo ?

par | 5 mars 2019

Se présentant sous la forme d’un papillon rotatif placé sur le Té de fourche de la Ducati d’Andrea Dovizioso, ce bouton mystérieux est tout d’abord apparu au test de Jerez, en novembre 2018, avant d’être découvert par la presse durant les essais de Sepang, en février dernier.

Indiscrétion ou déduction, toujours est-il que les journalistes n’ont pas tardé à suspecter un dispositif “Holeshot”, utilisé depuis longtemps en motocross.

Qu’est-ce qu’un dispositif “Holeshot” ? ‘Holeshot’ est le nom donné en anglais à la course pour le meilleur départ possible. Il s’agit d’être le pilote en tête à l’abord du premier virage. Le ‘Holeshot-Device’ est un appareil qui permet de rendre cela possible. En motocross, cela se produit comme suit : un loquet est installé sur la fourche, ce qui permet de la verrouiller en position basse. La moto est ainsi abaissée de l’avant avant le départ, tentant ainsi d’atténuer le transfert de charge à l’accélération. Dès que la fourche reçoit plus d’énergie pour la première fois en course, c’est-à-dire lors du freinage du premier virage, le verrouillage se libère et la moto retrouve son équilibre habituel.

On a donc pensé à un tel système avant de s’apercevoir que le câble qui partait du bouton papillon se dirigeait plutôt vers l’arrière de la moto…

Qu’à cela ne tienne, le transfert de charge pourrait également être minimisé en bloquant l’amortisseur arrière !

N’ayant pas vu personnellement le système et ne disposant d’aucune information sur celui-ci, nous n’avions donc logiquement aucune idée quant à la véracité de cette hypothèse, jusqu’à ce que nous diffusions la vidéo du 3e jour des essais à Sepang prise par un fan malais.

Nous avons donc extrait le passage concerné et fait un petit montage…

Là, clairement, on voit quelque chose de bizarre quand Andrea Dovizioso procède à un essai de départ depuis la Pit-Lane.

Le transfert de charge semble en effet immédiatement contré et la suspension arrière de la GP 19 semble effectivement bloquée. Mais, après tout, on ne peut pas exclure non plus que le pilote italien ait raté son départ, même si cela ne s’entend pas au bruit de son moteur.

Et encore plus étrange est la réaction de sa moto quand il relâche les gaz et freine : la suspension arrière semble se débloquer et se détendre à tel point que la roue arrière décolle dans un mouvement assez brusque pour soulever son pilote.

Évidemment, il ne s’agit pas d’une preuve, mais l’impression générale correspond vraiment bien à l’hypothèse avancée…

Une fois de plus, Luigi Dall’Igna nous impressionne !

Tous les articles sur les Pilotes : Andrea Dovizioso

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team