Lors des premiers tests de la saison MotoGP 2020, qui se sont déroulées en novembre dernier à Valencia et Jerez, nombreuses furent les nouveautés que nous avons pu découvrir et que nous décortiquons au fur et à mesure des semaines tout au long de cet hiver dans notre rubrique « Spy Attitude ».

Aujourd’hui, il n’est pas encore temps de traiter intégralement le cas de la Ducati, mais simplement de s’interroger sur une mystérieuse manette apparue de façon intermittente sur les motos de Danilo Petrucci et Jack Miller.

Fixée au demi-guidon gauche, elle est constituée de deux boutons-poussoirs destinés à gérer un câble.

 

 

Après quelques recherches, il nous est apparu qu’il s’agissait en fait d’une commande de blocage de suspension pour les vélos tout-terrain fabriquée par la marque Suntour et valant moins de 20 euros.

 

 

Tiens, tiens, une interaction manuelle sur la suspension, cela nous rappelle forcément la dernière nouveauté mise en place par Borgo Panigale, à savoir la manette rotative, fixée sur le Té de fourche supérieur, destinée à abaisser la suspension arrière, donc le centre de gravité de la moto, pour être moins sujet au wheeling lors des départs.

 

 

La question légitime que l’on peut donc se poser est : « après un Holeshot Device sur la suspension arrière, ne s’agirait-il pas d’une autre possibilité d’action sur la fourche avant ? »

De fait, la manette Suntour, montée conjointement à une cartouche hydraulique, sert à bloquer la fourche des VTT, avec 3 possibilités de réglages : complètement bloquée pour les montées très raides ou les sprints sur asphalte, semi-bloquée pour les montées raides afin de ne pas perdre d’énergie via le phénomène de pompage, libre pour le reste.

Mais soyons honnêtes, une manette reste une manette, et elle peut commander n’importe quoi !

Tout ce qu’on voit, c’est que le câble commandé par la manette part vers la droite de la moto, au milieu d’une véritable usine à gaz…

L’histoire s’arrêterait donc provisoirement là si, en détaillant nos photos, nous n’avions pas découvert que, justement, sur la moto disposant de la fameuse manette (et pas sur les autres), « il y avait du monde » à droite sous le carénage !

 

A comparer avec la moto de Dovizioso…

 

Malgré la mauvaise qualité de la photo, on distingue en effet un mystérieux module assez complexe duquel entrent et/ou sortent 2 câbles. Impossible pour nous d’en affirmer avec certitude la fonction, mais il se murmure dans le paddock que Ducati travaillerait sur la possibilité de modifier l’incidence de sa moto en roulant…

 

 

Pour rappel, le pilotage des suspensions par l’électronique est strictement interdit par le règlement. Il n’y est cependant aucunement fait mention d’une interaction manuelle par le pilote, donc ce serait conforme au dit règlement.

Quoi qu’il en soit, et même si, répétons-nous, il est actuellement impossible d’affirmer qu’il s’agisse vraiment de cela, nul doute que le très imaginatif Luigi Dall’Igna suscite une fois de plus tout notre respect de par sa capacité perpétuelle à explorer de nouveaux domaines !

Gageons que comme pour l’éventuel volant-moteur externe de Yamaha, les premiers essais à Sepang pourraient bien nous en apprendre plus sur cette manette mystérieuse…



Tous les articles sur les Pilotes : Danilo Petrucci, Jack Miller

Tous les articles sur les Teams : Alma Pramac, Ducati Team