Inspirée du passé glorieux du monde de la course automobile de la marque italienne, la Superveloce enchante par ses lignes et ses formes issues du grand héritage historique du constructeur varois. Style néo-rétro intégrant la technologie actuelle : telles sont les valeurs sur lesquelles repose cette moto unique en son genre. Apparue en 2018, la Superveloce est un modèle dérivé de la F3, mais présente une forme intemporelle développée spécifiquement pour la vitesse. Pour 2021, la gamme Superveloce est mise à jour en termes de contenu, une avancée technologique qui vise à améliorer la sensation de conduite.

Pour 2021, le renouvellement majeur commence sous les carénages, le moteur DACT à refroidissement liquide de 798 cc est désormais conforme à la norme Euro 5, mais développe toujours 147 ch à 13.000 trs/min.

 

 

Pour répondre à cette norme, MV Agusta a dû utiliser un traitement DLC sur les poussoirs de soupape mais aussi utiliser de nouveaux guides de soupape en titane afin de réduire la friction et augmenter le rendement énergétique. Les ingénieurs de Varèse ont également complètement repensé le système d’échappement du collecteur au silencieux, tout en se concentrant sur le respect des normes Euro 5.

Selon MV Agusta, des injecteurs plus gros sont maintenant utilisés (pour une pression supplémentaire de +0,5 bar) afin d’augmenter les performances à mi-régime et l’ECU a été mis à jour pour s’adapter à tous ces changements mécaniques. Enfin, le nouveau radiateur d’huile augmente l’efficacité du refroidissement de 5%.

 

 

Parallèlement aux mises à jour du moteur, MV Agusta a également travaillé sur l’électronique, pour améliorer la réponse de l’accélérateur. Un nouvel embrayage fait son apparition pour une utilisation plus facile et un fonctionnement plus silencieux.

La marque de Varèse a introduit pour la première fois un IMU sur la Superveloce, tout en intégrant également un système ABS provenant de chez Continental. Cela permet d’intégrer un ABS en virage, un contrôle de traction très efficace et un contrôle anti-wheeling. Selon MV Agusta celui-ci permet d’exécuter un wheeling contrôlé au lieu de l’empêcher complètement. Plutôt fun !

 

 

La Superveloce est maintenant également livrée avec un launch control et les Italiens augment également le niveau de prestation avec un Quick-Shift bidirectionnel amélioré. Tout cela est configurable via le nouvel écran TFT couleur de 5,5 pouces, qui peut également être connecté sur un smartphone pour la navigation ou utiliser l’application MV Ride.

Le châssis n’est pas en reste et a lui aussi été repensé, pour en améliorer la rigidité. Fourche inversée hydraulique Marzocchi de 43 mm avec système de réglage pour l’avant, amortisseur Sachs simple progressif lui aussi réglable avec monobase oscillant en aluminium à l’arrière. Le système de freinage repose sur un double disque flottant de 320 mm associé à un étrier de frein radial Brembo à 4 pistons à l’avant, tandis qu’à l’arrière on trouve un disque en acier de 220 mm avec étrier Brembo à 2 pistons. Le tout pour un poids de 173 kg à sec.

 

 

Alors que les versions standard et S sont équipées du même groupe motopropulseur de 798 cc, ce dernier accorde une attention particulière aux détails, caractérisé par une nouvelle livrée blanche, une selle en cuir Alcantara marron et des jantes à rayons tubeless, un hommage aux motos du passé, mais avec l’efficacité, les poids et tous les avantages d’une roue moderne. Le kit Racing renforce son caractère sportif grâce à un échappement Arrow à trois sorties et un ECU avec sa cartographie dédiée.

Châssis, moteur, boîte de vitesses et électronique : MV Agusta a travaillé sur tous les aspects de la Superveloce. Le prix de la version “basique” est de 20.700 €, tandis que le modèle S coûte 23.600 €.