On n’arrête pas le progrès et celui-ci peut être si virulent qu’il peut carrément redéfinir les concepts de base auxquels il s’applique. Ainsi, une moto, comme n’importe quels deux roues, est de nature sujette à la chute. Une logique qui pourrait paraître comme une incongruité d’ici quelques années. Car Yamaha travaille sur l’impossible : la moto qui ne tombera jamais.

Cela étant dit, on parle de moto, mais Yamaha a l’esprit plus ouvert en mentionnant un véhicule. Cela veut dire que le nombre de roues ne sera pas forcément de deux, et, en ce sens, la Niken serait l’élément précurseur d’une nouvelle ère. On rappellera aussi qu’à Iwata, on a les laboratoires roulants, MotoBot et Motoroïd, qui montrent à quel point l’électronique peut prendre le pas sur l’homme…

Horizon 2030 sous le sceau d’une nouvelle mobilité

Reste que les hauts responsables de Yamaha ont confirmé que l’usine cherche à créer une moto qui ne peut pas tomber. La nouvelle a été annoncée lors d’une présentation en ligne du nouveau Tricity 300 au Japon. En direct, Takuya Kinoshita, directeur général des opérations commerciales de Yamaha pour les motos, a présenté les plans de l’entreprise jusqu’en 2030, confirmant que le projet fera partie d’une série de véhicules qui feront avancer le concept de mobilité innovante.

On attend donc la suite avec intérêt, ce nouveau souffle qui, au passage, a déjà été insufflé par le géant de la technologie automobile Bosch qui a réussi à rendre les motos moins accidentogènes, avec son concept “April Fools”. Ce système utilisait des jets à haute pression pour empêcher la moto de heurter le sol…