Après avoir remporté le titre de Champion du Monde Supersport en 2019 avec Randy Krummenacher et la deuxième place avec Federico Caricasulo, l’équipe Bardahl Evan Bros a réalisé un très bon début de Championnat 2020 en s’imposant à Phillip Island lors de la première course avec son nouveau pilote Andrea Locatelli.

Le changement de championnat, des GP au WSBK, et de catégorie, de la Moto2 au Supersport, a été d’autant plus perturbant pour l’Italien que la situation actuelle est compliquée.

Comment et où Andrea est-il actuellement ?

« Je suis à Selvino chez mes parents. Notre région de Bergame est très affectée mais de chez nous, on ne voit pas grand-chose, il faut se fier aux nouvelles. »

Le changement de moto et de championnat, qu’est-ce que cela signifiait ?

« Les deux motos sont complètement différentes. On peut acheter la R6 chez le concessionnaire, puis faire quelques ajustements et aller sur la piste. »

« La Moto2 par contre est un prototype où l’on peut changer beaucoup de choses. Le poids, l’électronique et la position du pilote changent aussi beaucoup. Il faut dire que ce sont toujours des motos : un frein, un accélérateur et des vitesses; elles sont très similaires. »

Votre impact avec le paddock du SBK a-t-il été important ? Après 7 ans de Grands Prix, ce changement a-t-il été agréable ?

« Toutes les courses extra-européennes sont un peu différentes, que ce soit en Championnat du monde ou en SBK. J’ai beaucoup apprécié la relation avec les fans et les initiatives de communication comme le Paddock Show et les prix pour la qualification et le tour le plus rapide. Je crois que la Superbike a toujours été le monde « le plus fou » pour le motocyclisme et toujours avec la vraie passion. »

Qu’est-ce qui vous a le plus étonné dans ce monde « fou » ?

« J’ai été vraiment étonné par les équipes privées, vraiment, elles font de leur mieux et sont dirigées par des gens qui ont une vraie passion. Evan Bros, mon équipe de cette année, est une équipe officielle, mais tout est fait en interne avec beaucoup de dévouement. Cet hiver, j’ai vu des choses que je n’aurais jamais crues possibles. Il y a eu quelques changements réglementaires et l’équipe a très bien travaillé et m’a soutenu car je venais d’une moto totalement différente. »

Après la victoire à Phillip Island où vous avez absolument dominé le week-end, vous vous sentez comme le favori du championnat ?

« Il est difficile de dire qui est le favori de ce championnat. Je suis définitivement un prétendant et je vais pouvoir gagner des courses. Phillip Island m’a beaucoup aidé car c’est un circuit que j’aime. »

« Nous irons aussi sur des pistes que je ne connais pas, comme Donington. Je sais que je suis rapide mais je dois améliorer mon feeling avec la R6. Et puis il y a d’autres prétendants, en Australie lors des qualifications j’ai été surpris par le niveau de certains pilotes, il ne sera pas facile de rester devant. »

 

 

Source : GPOne.com

Photos © Yamaha



Tous les articles sur les Pilotes : Andrea Locatelli