Lors de la première épreuve du Championnat du Monde Supersport disputée en Australie, les deux pilotes du team GMT94 Yamaha se positionnaient remarquablement bien, avec Jules Cluzel qui terminait en troisième position et Corentin Perolari à la quatrième place, 0.051 devant Lucas Mahias, à l’issue d’une course compliquée par un passage obligatoire au stand.

Ce splendide tir groupé permettait à l’équipe de Christophe Guyot de s’emparer de la première place du classement provisoire par équipes avec 29 points, devant MV Agusta Reparto Corse (Raffaele de Rosa et Federico Fuligni) avec 27, alors que le Bardahl Evan Bros. WorldSSP Team grâce au vainqueur Andrea Locatelli pointait en troisième position avec 25, devant le Kallio Racing (Hannes Soomer et Isaac Viñales) avec 16 et Kawasaki Puccetti Racing avec Lucas Mahias et 11 points.

Christophe, quel est ton bilan de la course de Phillip Island ?

« Le bilan est évidemment bon. Commencer la saison sur le podium pour Jules était l’objectif. Pour viser un titre mondial, il est important de marquer des gros points sur toutes les courses. Quant à Corentin, il égale son meilleur résultat en Supersport dès la première course. L’objectif de le voir monter sur le podium en 2020 semble réalisable. »

Quelle est l’influence de la situation sanitaire actuelle sur tes pilotes, mentalement et physiquement ?

« Physiquement, les pilotes ne manquent pas d’énergie ni d’ingéniosité pour maintenir leur préparation. Le vélo à l’extérieur se fait maintenant à l’intérieur. Ils arrivent même à pratiquer à plusieurs, tout en restant à distance grâce aux technologies modernes. »

« Le confinement reste évidemment étouffant, mais les pilotes français  (Loris Baz, Jérémy Guarnoni, Gregg Black…) n’ont ainsi jamais été aussi proches. Mentalement ils se renforcent. »

« Et puis chacun est bien plus préoccupé par la situation difficile que vit le monde entier. Les réflexions, les inquiétudes et les espoirs font maintenant partie de ce quotidien si particulier. »

Comment évoluent les autres membres de ton équipe ? Sont-ils inquiets ? Comment les rassures-tu ?

« L’atelier est bien vide même si nous avons toujours un mécanicien sur place sous forme de roulement. Le travail y est différent car ils ne sont plus en contact les uns avec les autres. »

« Les motos sont prêtes pour les deux prochaines courses et nous n’avons pas le droit de travailler sur les moteurs qui sont plombés. Alors ce sont des menus travaux d’entretien, de rangement, sur un rythme bien différent de ce qu’ils connaissent habituellement. »

« Nous nous téléphonons quotidiennement et nous partageons les mêmes réflexions avec les membres de l’équipe qu’avec les pilotes. Chacun se sent concerné par la situation. »

Comment envisages-tu la suite du Championnat pour ton équipe ?

« Difficile de savoir quand le monde sortira du confinement. Nous ne pouvons qu’espérer la reprise. Notre situation reste tout de même différente des entreprises qui vont énormément souffrir sur le plan économique et des salariés qui sont en danger pour leur emploi. »

« Considérons que si la saison se réduit à quelques courses en moins mais qu’elle peut arriver à son terme, ce sera une immense victoire pour le monde entier. »

Quelle évolution vois-tu pour le Championnat du Monde Supersport, à court et à moyen termes ?

« Le règlement du championnat a déjà évolué dans le bon sens sur le plan économique avec des machines encore plus proches de l’origine et des pièces de kit qui permettent d’éviter les couteux développements. Notre sport ne pourra ensuite échapper aux questions écologiques qui deviennent de plus en plus préoccupantes. »

« Les cris d’alarme de nombreux scientifiques, les récents incendies en Australie, la crise actuelle nous engagent à toutes les réflexions. A tous les niveaux, nous pouvons participer au développement de règles qui permettront de donner du sens à la course et à l’exemplarité qu’elle doit promouvoir. »

 

 

Classement provisoire du Championnat du Monde Supersport par équipes :

Photos copyright Lukasz Swiderek pour l’équipe GMT94 Yamaha (www.photoPSP.com et @photopsp_lukasz_swiderek)

 

 

 

 



Tous les articles sur les Pilotes : Corentin Perolari, Jules Cluzel

Tous les articles sur les Teams : GMT94