Quand les équipes HRC ont construit un prototype Moto3, le choix technique des ingénieurs s’est porté sur un cylindre « inversé ». Ainsi, sur ce moteur de 250cc qui développe 60 ch environ, l’admission est à l’avant et la sortie d’échappement à l’arrière de la culasse. Cela a conduit à un acheminement supérieur de l’air d’admission pour augmenter les performances et favoriser l’intégration du moteur dans le cadre, mais cela a entravé l’acheminement des gaz d’échappement au détriment de la puissance de pointe.

Leur seul rival actuel, KTM, bénéficie d’une ligne d’échappement conventionnelle et d’une sortie d’échappement en face de chaque soupape pour potentiellement augmenter la puissance du moteur en réduisant les perturbations des ondes sonores et en améliorant le débit des gaz. Cependant, ce n’est pas toute l’histoire car on entend souvent que les Moto3 Honda possèdent une meilleure maniabilité avec le moteur avancé dans le cadre, ce qui donne un centre de gravité décalé vers l’avant pour améliorer le potentiel en courbe.

 

 

Initialement, Honda a opté pour une combinaison échappement/silencieux surbaissé passant sous le moteur avant de revenir curieusement à un système plus alambiqué avec deux silencieux sous la selle, afin d’améliorer l’acoustique des gaz et d’avoir un avantage aérodynamique. Les grands silencieux et le fait que les gaz d’échappement chauds en expansion remplissent le vide d’air créé à l’arrière de la moto permettent d’augmenter la vitesse de pointe et donnent un gain marginal en accélération.

 

 

Mais il y a un autre avantage moins évident à ce type de design. La masse des doubles silencieux se retrouvant ainsi éloignée du centre de gravité de la moto, et dont le mouvement suit la flexion du cadre à différentes fréquences et n’est donc pas synchronisé avec ce qui provoque le chattering en courbe, elle peut alors annuler efficacement ces vibrations en agissant tel un mass damper. On n’est pas loin du principe de la Salad Box utilisée en MotoGP par Ducati, et un peu plus sophistiquée…

 

Crédit photo : Dorna Sports