L’équipe Honda a encore beaucoup hésité ce WE entre le châssis 2020 et celui de 2021. L’usine HRC admettant qu’elle doit trouver une direction claire avec la moto, elle semble finalement revenir sur une base connue. Marc Marquez a roulé tout le week-end sur le châssis 2020 après avoir couru à Portimao et Jerez sur celui de 2021.

Un détail notable à propos de Honda au Mans, en course, les quatre pilotes utilisaient des châssis différents. Marc Marquez a utilisé la machine 2020 avant et après le changement de moto à la suite de l’apparition de la pluie, Pol Espargaro a utilisé la machine 2021 avant et après, mais Takaaki Nakagami et Alex Marquez ont utilisé les deux versions, mais dans des conditions différentes. Les ingénieurs HRC avaient de quoi s’arracher les cheveux !

 

 

Au Mans, Marc Marquez a choisi de revenir à ce qu’il connaissait en revenant au châssis 2020, sans doute pour une question de confort. C’est un prototype sur lequel il a déjà roulé et sur lequel il a été rapide, et sur lequel il connait les limites.

La décision de revenir au châssis 2020 est certainement une bonne décision pour Marc Marquez. Alors qu’il se remet encore d’un humérus cassé au GP d’Espagne 2020, le confort et la confiance de l’Espagnol avec la machine sont plus qu’importants.

Il a utilisé cette version tout le week-end. En effet, on peut le distinguer du châssis 2021 car il a du carbone à l’extrémité supérieure de la poutre principale près de la colonne de direction. Cela signifie que Marc Marquez a roulé sur le châssis 2020 dans des conditions humides et sèches ce WE, ce qui n’est pas le cas de ses coéquipiers chez Honda.

 

 

Cette image a été prise dans la courbe Dunlop, au début de la course. On y observe Marc Marquez sur le châssis 2020, comme expliqué précédemment, mais aussi Takaaki Nakagami sur le châssis 2021.

Ainsi, Takaaki Nakagami a débuté la course sur le châssis 2021 dans des conditions sèches. Mais, lorsqu’il est passé par la voie des stands pour changer de moto et utiliser des pneus pluie, la configuration de sa moto pour le mouillé avait le châssis 2020, que l’on remarque dans l’image suivante. Le passage d’un châssis à l’autre est conforme aux règles, car les châssis 2020 et 2021 partagent les mêmes points de fixation du moteur, on peut donc y utiliser le même moteur.

 

 

Lorsque la pluie s’est abattue sur le circuit Bugatti et que Takaaki Nakagami est sorti des stands, il utilisait donc le prototype 2020. Tout au long du week-end, le pilote Japonais comparait les châssis 2020 et 2021 dans des conditions humides et sèches. Il semble donc que le choix d’utiliser le châssis 2020 sur le mouillé était probablement sa préférence personnelle.

L’autre différence ici est que le prototype en configuration pluie de Takaaki Nakagami était équipé d’étriers Brembo à masse élevée. Il est possible de les distinguer de ceux de l’image précédente car ils semblent un peu plus grands et n’ont pas d’ailettes de refroidissement dessus.

Qu’a fait Alex Marquez, puisque Takaaki Nakagami a commencé la course sur la moto 2021 et passant à la moto 2020 ? Le petit frère de Marc Marquez a débuté la course sur le prototype 2020, puis est passé à la machine version 2021 lorsque la pluie est arrivée.

 

 

Alex Marquez avait un style de pilotage assez impressionnant sur le mouillé. C’est un pilote assez grand, s’adapter à la Honda peut être compliqué, mais cela signifie aussi qu’il peut utiliser le poids de son corps sur la moto.

Il peut ainsi mettre le plus de poids possible à l’arrière lors d’une accélération pour aider le pneu à trouver l’adhérence et la traction dont il a besoin.

 

 

Pour résumer, en course, les quatre Honda avaient des stratégies de châssis différentes :

–          Marc Marquez a commencé sur le prototype 2020 et a conservé cette version sous la pluie
–          Pol Espargaro a commencé sur la version 2021 et est resté sur le prototype 2021 sous la pluie
–          Takaaki Nakagami a débuté la course sur l’évolution 2021 et est passé à la moto 2020
–          Alex Marquez a attaqué sur la moto 2020 et est passé au prototype 2021

 

Honda n’a pas encore solutionné son problème de châssis, ce qui créé de la diversité et n’arrange pas les ingénieurs en charge du développement pour trouver une direction claire pour 2022…

Photos : Dorna



Tous les articles sur les Teams : LCR Honda, Repsol Honda Team