Fin mai 2021, l’équipe Red Bull KTM Factory Racing, qui aligne Miguel Oliveira et Brad Binder en MotoGP, a annoncé avoir changé de fournisseur d’essence, en s’associant avec ETS Racing Fuels. Il est vrai qu’à partir du GP d’Italie au Mugello, les KTM ont été performantes, et l’utilisation de ce nouveau carburant a fait débat. Néanmoins, le carburant seul ne suffirait pas à se hisser parmi les meilleurs, mais l’utilisation d’un nouveau carburant combiné à un nouveau châssis et un nouveau bras oscillant a apporté des changements significatifs aux performances de Miguel Oliveira et Brad Binder par la suite.

Jusqu’au GP de France 2021, l’équipe KTM se fournissait chez Total/Elf pour le carburant, tout comme 4 autres teams engagés en MotoGP. ETS Racing Fuels, initialement fondée en 1989 sous l’égide d’ESSO en France, est maintenant une marque du groupe allemand HCS Group GmbH qui possède trois sites de production en Allemagne, deux au Royaume-Uni, un en France et un aux États-Unis. Elle avait déjà des accords avec KTM pour le cross depuis 2013, permettant à la division de course de l’usine autrichienne d’acquérir plus de 20 titres FIM Motocross et AMA SX/MX au cours de cette période.

Fondamentalement, KTM n’est pas le premier constructeur engagé en MotoGP à utiliser un carburant ETS Racing Fuels. En effet, depuis 2020, l’équipe Suzuki ECSTAR se fournit chez eux, alors qu’elle approvisionne, entre autres, également les équipes GRT Yamaha WorldSBK Team en Superbike et Bardahl Evan Bros en Supersport.

Rappelons qu’en 2020, alors que l’équipe Suzuki ECSTAR a commencé à utiliser les carburant ETS Racing Fuels, Joan Mir a été sacré Champion du Monde. Mais à l’instar du moteur, de l’aérodynamique, etc. le carburant lui aussi fait partie intégrante du règlement MotoGP. Contrairement à la catégorie Moto2 où le fournisseur est imposé, le règlement MotoGP laisse le choix aux usines concernant leur fournisseur, mais tout est scrupuleusement contrôlé : le carburant doit d’abord passer l’homologation FIM, les conditions pour le MotoGP sont les suivantes :

 

 

Les données techniques fournies par ETS Racing Fuels concernant l’ETS ESC 1935 Ultra Blaze Racing, utilisé en compétition, sont dans la fiche technique ci-dessous. Ce carburant est en vente libre, tout le monde peut s’en procurer. Bien évidemment, ETS Racing Fuels développe, fabrique et fournit des carburants premium sur mesure à l’équipe KTM Factory, mais ses données techniques n’en sont pas si éloignées :

 

 

Aussi, l’indice d’octane recherché – RON – a une valeur de 101,7, l’indice d’octane moteur – MON – vaut 85,6, son taux d’oxygène 2,6% et sa densité est de 773,6 kg/m³. Les spécifications de l’ETS ESC 1935 Ultra Blaze répondent à la réglementation MotoGP. Bien sûr, les commissaires techniques du MotoGP ne se contentent pas de lire les fiches techniques des constructeurs, ils travaillent généralement avec plusieurs laboratoires pour vérifier toutes les pièces fluides utilisées en course, y compris le carburant et les lubrifiants, afin de s’assurer qu’elles sont toutes conformes à l’homologation.

C’est pourquoi, sur circuit, chaque équipe se voit attribuer un commissaire technique avant le départ de la course, qui est autorisé à tester le carburant avant qu’il ne soit transféré dans le réservoir de carburant de la moto.

Les conteneurs de carburant ont quant à eux déjà été examinés et approuvés par les inspecteurs techniques, et chaque équipe ne peut avoir que deux conteneurs par pilote. Ce même commissaire technique garde un œil sur le réservoir jusqu’à ce que la moto sorte du box. Seul le carburant du conteneur approuvé et contrôlé en température peut être utilisé dans la moto, y compris lorsque l’équipe souhaite ajouter, changer ou faire le plein de carburant.

Enfin, après la course, des échantillons de carburant sont prélevés sur les motos montant sur le podium, mais également d’autres machines tirées au sort, puis les échantillons sont envoyés à différents laboratoires.

 

 

Par rapport au carburant disponible à la station-service, quelle est la différence de performance que nous pouvons obtenir avec ce carburant de compétition ? ETS Racing propose des carburants avec un indice d’octane généralement plus élevé que les carburants des stations-service ordinaires. Le règlement MotoGP autorise un indice d’octane allant jusqu’à 102.

Un carburant à haut indice d’octane n’est pas en soi un carburant à haute teneur en énergie, mais cela permet d’augmenter le taux de compression en limitant l’auto-allumage. Ainsi, il rend simplement le moteur pour lequel il est conçu thermodynamiquement plus efficace, et permet d’en augmenter la puissance. Utiliser un carburant à plus haut indice d’octane que celui pour lequel le moteur est conçu n’en augmente pas le rendement : chaque moteur nécessite le carburant ayant l’indice d’octane correspondant à son fonctionnement optimal.

ETS applique toujours la même formulation, avec les mêmes composants de haute qualité. Il en résulte un carburant très homogène, lot après lot, année après année. Les propriétés physiques des carburants ETS étant strictement identiques, cela n’a pas d’influence sur le comportement du moteur de course en course. Le carburant du commerce n’est pas le même selon les pays, ni même selon les saisons. On y retrouve différents additifs, qui en modifient ses propriétés.

 

 

Dernier détail, mais qui peut faire la différence : le prix ! Le carburant ETS Racing Fuels répondant aux critères FIM est disponible en ligne à un tarif avoisinant les 390 € le fût de 53L, soit environ 7,36€/litre. Le réservoir d’un prototype MotoGP étant limité à 22L, cela représente 162€ de carburant par course, si le carburant était issu du commerce.



Tous les articles sur les Teams : KTM MotoGP