Résumer les trois journées de test IRTA à Jerez de la Frontera s’avère finalement assez simple : chaque jour, les records sont tombés, et dans les deux catégories !

Comme cela est souvent le cas en hiver sur le tracé andalou, les conditions de piste ont été globalement excellentes tout au long de ces trois jours, malgré quelques nuages et un peu de vent durant la première après-midi. Les températures très clémentes (21° au sol, 34° sur la piste) ont permis aux moteurs de respirer et aux pneumatiques d’adhérer, donnant l’opportunité aux pilotes d’améliorer leurs chronos au fil des séances.

Bien sûr, quelques éléments ont également favorisé les “time attacks”, comme le nouveau pneu avant KR109 plus large chez Dunlop en Moto2, ou l’utilisation plus que probable des nouveaux moteurs Honda 2020 aujourd’hui en Moto3. Un autre élément ayant son importance pour expliquer les excellents chronos actuels à Jerez, les chronos des pilotes sortant au-delà des vibreurs ne sont pas annulés, et certains en profitent plus que largement…
Mais ne boudons pas pour autant notre plaisir et apprécions la grosse attaque sortie par les pilotes Moto2 et Moto3 durant ces trois jours !

Pour ce dernier jour, comme pour mercredi et contrairement à hier, c’est la catégorie Moto2 qui a ouvert la piste pour la première séance du matin. Une séance certains un peu fraîche mais présentant néanmoins d’excellentes conditions de piste dès le départ avec un ciel toujours immaculé.

Nicolò Bulega (Kalex, Federal Oil Gresini Moto2) s’y est révélé le plus rapide, en 1’40.661, soit 2 dixièmes plus lent que la référence détenue en 1’40.448 par Marco Bezzecchi (Kalex, SKY Racing Team VR46) depuis hier.

 

 

 

Nicolò Bulega rééditait quasiment le même chrono durant la deuxième séance mais s’y faisait déborder par Tom Lüthi (Kalex, Liqui Moly Intact GP) en 1’40.326 qui s’attribuait ainsi le nouveau record du circuit !

 

 

 

Les choses en resteront là au terme d’une troisième session menée en 1’40.809 par Jorge Navarro (Speed Up, +Ego Speed Up) et à laquelle seuls 13 pilotes ont participé.

Edgar Pons (Kalex, Federal Oil Gresini Moto2), Joe Roberts (Kalex, American Racing) et Stefano Manzi (MV Agusta, MV Agusta Temporary Forward) sont partis à la faute aujourd’hui.

 

 

 

 

Au classement combiné des trois jours, Marco Bezzecchi bénéficie de son chrono d’hier, tout comme le rookie Arón Canet (Speed Up, Aspar team) encore très en verve aujourd’hui.

 

 

 

En Moto3, la session du matin à permis à Ai Ogura (Honda, Honda Team Asia), John McPhee (Honda, Petronas Sprinta Racing) et Gabriel Rodrigo (Honda, Kömmerling Gresini Moto3) de casser pour la première fois la barre des 1’45, le pilote japonais établissant le nouveau record du circuit en 1’44.670 !

 

 

 

On l’a dit, le bruit court que Honda avait apporté de nouveaux moteurs pour cette dernière journée, ce qui n’est pas encore le cas de KTM.
Quoi qu’il en soit, la firme de Tokyo a mené chacune des 9 séances qui ont eu lieu durant ces trois jours et place pas moins de 5 machines en tête, devant les KTM de Raúl Fernández (KTM, Red Bull KTM Ajo) et Albert Arenas (KTM, Aspar Team).

 

 

 

Ce dernier, ainsi que Jaume Masiá (Honda, Leopard Racing), Khairul Idham Pawi (Honda, Petronas Sprinta Racing), Carlos Tatay (KTM, Reale Avintia Arizona 77), Sergio Garcia (Honda, Estrella Galicia 0,0), Andrea Migno (KTM, Sky Racing Team VR46), Darryn Binder (KTM, CIP-Green Power) et Stefano Nepa (KTM, Aspar Team) sont partis à la faute aujourd’hui.

 

 

 

Le prochain test officiel Moto2 et Moto3 se tiendra à Losail du 28 février au 1er mars.



Tous les articles sur les Pilotes : Ai Ogura, Thomas Luthi

Tous les articles sur les Teams : Dynavolt Intact GP, Honda Team Asia