La séance d’hier nous a montré une belle homogénéité et un sensible regain de forme des Honda. Celle d’aujourd’hui va-t-elle confirmer cette tendance?

 

“Jamais deux sans trois”, c’est encore un pilote d’essais, en l’occurrence Michele Pirro, qui prend la piste en premier pour cette dernière journée d’essais IRTA à Losail. Stefan Bradl lui emboîte le pas peu après. Takuya Tsuda viendra les rejoindre lors de la première heure, puis Alvaro Bautista une demi-heure plus tard, complété par Loris Baz en toute fin de deuxième heure.

Cela n’est évidemment pas un hasard si ce phénomène s’est reproduit tout au long de ces jours: les quatre pilotes précités ont une très grosse charge de travail, et entendent donc rentabiliser au maximum le temps alloué, alors que les pilotes dont les motos sont déjà plus ou moins performantes préfèrent rouler dans des conditions plus proches de celles du Grand Prix à venir, c’est à dire quand l’air et la piste avoisinent les 23° et avant que la rosée n’arrive. En début de séance, il fait encore trop chaud pour cela, en fin de séance, le grip disparaît.

La troisième heure voit l’arrivée de Tito Rabat, Bradley Smith et Marc Marquez. Ce dernier impose rapidement un 1’56.002, soit son meilleur temps du weekend jusqu’à présent, alors que la majorité des concurrents entre maintenant dans l’arène…
En quelques minutes, Maverick Vinales se positionne entre Marc Marquez et Scott Redding, tandis que Valentino Rossi chute sans gravité dans son 5ème tour lancé, toujours au virage #10.
Les yeux des observateurs sont encore braqués sur le pilote Yamaha qui pilote lui-même le scooter du rapatrieur qu’Andrea Iannone améliore le meilleur temps de la journée, en 1’55.535, à un dixième du meilleur temps des trois jours d’essais.
Mais l’italien n’aura pas vraiment le temps de savourer sa performance, puisque cinq minutes plus tard, Jorge Lorenzo frappe un coup de massue en 1’54.810, juste après que Tito Rabat n’ait goûté le sol qatari sans gravité. Cela ne met toutefois pas à mal son propre record datant de 2008, en 1’53.927, déjà en Michelin.

Marc Marquez chute après une douzaine de tours, sans gravité.

La troisième heure s’achève sur la présence de quatre pilotes usine en tête (Lorenzo, Iannone, Marquez et Vinales) mais Hector Barbera ne l’entend pas de cette oreille et, dès l’entame de la suivante, hisse sa “vieille” GP14.2 à la troisième position provisoire.

Cela donne visiblement des idées à Yonny Hernandez qui décide de placer la sienne en 4ème position, engendrant alors un Top 5 totalement Ducati à l’exception de la M1 de Jorge Lorenzo: Lorenzo, Iannone, Barbera, Hernandez et Dovizioso.

Maverick Vinales est en panne sur le circuit, et comme il essayait la nouvelle boîte “full seamless”, tout le monde se demande si le problème vient de là.

La quatrième heure s’achève donc avec Jorge Lorenzo à la tête d’une confortable avance de 7 dixièmes sur 12 pilotes dans la même seconde.

 

La cinquième heure voit le drapeau rouge faire son apparition pour la double chute sans gravité de Loris Baz (sur crevaison) et Aleix Espargaro. A la reprise, Scott Redding vient renforcer les troupes Ducati en s’emparant de la troisième place provisoire, à seulement 5 centièmes de Iannone.
Classement en fin de 5ème heure:
La sixième heure voit d’abord Tito Rabat faire sa deuxième chute de la journée, mais aussi Cal Crutchlow et Valentino Rossi se repositionner respectivement 6 et 4ème.

Scott Redding poursuit son effort et s’empare de la seconde position, cette fois à seulement une demi-seconde de Jorge Lorenzo.

La septième heure voit l’humidité arriver et Cal Crutchlow chuter et sa moto lui retomber dessus. Le pilote devra se rendre au centre médical où il sera déclaré OK.

Cela n’empêche cependant pas Marc Marquez de continuer à attaquer et de prendre la 4ème place de la journée, derrière Redding et Vinales et devant Rossi.

Au final, Jorge Lorenzo a aujourd’hui fait exploser la belle homogénéité que le plateau présentait hier.

 

1. Jorge Lorenzo 1m 54.810s
2. Scott Redding +0.516s
3. Maverick Vinales +0.523s
4. Marc Marquez +0.592s
5. Valentino Rossi +0.619s
6. Andrea Iannone +0.725s 7.
Cal Crutchlow +0.782s
8. Andrea Dovizioso +0.890s
9. Hector Barbera +0.923s
10. Pol Espargaro +1.072s
11. Yonny Hernandez +1.084s
12. Bradley Smith +1.156s
13. Loris Baz +1.247s
14. Dani Pedrosa +1.332s
15. Aleix Espargaro +1.609s
16. Michele Pirro +1.781s
17. Esteve Rabat +2.217s
18. Alvaro Bautista +2.233s
19. Jack Miller +2.236s
20. Michael Laverty +2.336s
21. Stefan Bradl +2.530s
22. Takuya Tsuda +5.481s
Il est maintenant temps de chercher à analyser quelque peu cette séance, ce qui fera l’objet d’un prochain article.


Tous les articles sur les Pilotes : Jorge Lorenzo

Tous les articles sur les Teams : Movistar Yamaha MotoGP