Avant cette 15e manche du championnat du monde MotoGP représentée par le Grand Prix de Thaïlande, Valentino Rossi s’est exprimé lors de la conférence de presse qui a réuni également Marc Márquez, Andrea Dovizioso, Fabio Quartararo  et Aleix Espargaró.

Comme à notre habitude, nous reportons ici les propos bruts de Valentino Rossi, sans la moindre interprétation journalistique.


Valentino, mis à part Marc Márquez, les essais semblent plutôt avoir été bons pour les Yamaha et les quatre motos ont un peu peiné dimanche. Quelles en ont été les raisons ?

Valentino Rossi : « je pense que le plus gros problème pour nous, pour les Yamaha, car comme vous le dites chrono n’ont pas été trop mauvais durant les essais, mais malheureusement nous avons dû utiliser le pneu arrière dur en course, car le tendre nous inquiétait beaucoup. Mais malheureusement le pneu arrière dur à Aragón avait une gomme étrange, un peu difficile à prévoir, et malheureusement toutes les Yamaha ont eu des problèmes avec le pneu arrière en course. Et pour moi, personnellement, cela a été une course très difficile car j’étais en difficulté après six ou sept tours et j’étais relativement lent. Donc nous allons essayer ici où cela a été un bon week-end l’année dernière. En particulier le samedi et le dimanche, j’étais plutôt rapide et je suis parti de la première ligne. La course de dimanche a été très bonne pour nous car Maverick et moi avons pu rester très proche de Marc et Dovi durant toute la course. Malheureusement, à la fin, j’étais le dernier du groupe et je me suis pas monté sur le podium, mais quoi qu’il en soit cela a été un week-end positif. »

L’année dernière, les Yamaha ont progressé en fin de saison, et cette année, elles sont déjà meilleures que l’année dernière. Cela doit vous rendre optimiste pour les courses restantes…

« Oui. L’année dernière, nous sommes arrivés ici et nous avons changé les réglages de la moto. Et comme vous l’avez dit, à partir de cette course jusqu’à la fin de saison, cela a été mieux et nous avons amélioré nos résultats. Donc nous verrons bien cette année. À de nombreuses reprises, c’est la même chose, mais parfois vous revenez après une année et tout a changé. Nous devons donc attendre demain et voir ce qui se passe, car il semble également que les prévisions météorologiques pour le week-end sont difficiles. L’année dernière, on a eu trois journées très chaudes et ensoleillées, et chacun espère une course et un week-end sur le sec, mais nous verrons. »

Pouvez-vous nous parler d’un changement possible concernant votre équipe année prochaine ?

« Oui, c’est vrai ! Je changerai de chef mécanicien l’année prochaine. C’était bien et nous avons parlé ensemble avec Silvano après la course à Misano, car nous voulons essayer de faire quelque chose pour être plus forts. Différents facteurs se sont conjugués car Silvano voulait également continuer à travailler pour Yamaha, mais il voulait aussi essayer quelque chose avec un peu moins de stress et avec moins de jour en dehors de l’Italie. En même temps, Yamaha voulait rendre le Test Team plus fort l’année prochaine, pour faire progresser le travail en Europe. Donc, sincèrement, au début je ne m’y attendais pas, mais en parlant ensemble nous avons décidé de changer. Donc Silvano ira l’année prochaine dans le Test Team et j’aurais un autre chef mécanicien qui vient de notre team en Moto2 et qui sera David (Muñoz). L’année dernière, il a travaillé avec Pecco (Bagnaia) et il a remporté le championnat. Cette année, il est avec Bulega. Je suis donc excité car c’est une nouvelle expérience. Il n’a pas d’expérience en MotoGP mais il est très jeune et il a de très bonnes idées. Et au final, tout le monde est heureux, et même Silvano est content d’aller dans le Test Team. Donc nous essayons et nous verrons si nous devenons plus forts. »

Pourquoi avez-vous choisi spécifiquement David Muñoz ?

« Malheureusement, il semble que nous étions un peu coincés, ensemble avec Silvano et Yamaha, pour comprendre la direction pour progresser. Sincèrement, c’est le premier nom car je le connais très bien, je suis très bien l’équipe et il a fait un très bon travail l’année dernière avec Pecco. J’aime la façon dont il a géré la fin de saison, alors qu’il y avait beaucoup de pression et que Pecco était un peu nerveux en ayant peur de perdre le championnat face à Oliveira. J’aime sont calmées la façon dont il a géré la situation. Je lui ai donc demandé, et malheureusement c’est quelque chose de négatif pour notre équipe (Moto2) car il y était très important. Mais nous avons décidé d’essayer et nous verrons bien. »

Valentino, cela veut-il dire que vous préparez un nouveau contrat avec Yamaha ?

« (Rires) non… bon, je ne sais pas ! J’ai un contrat pour l’année prochaine, puis, pour le futur, cela dépendra beaucoup des résultats de l’année prochaine. »

Comment expliquez-vous la supériorité de Marc Márquez cette année ?

« Selon moi, il y a différents facteurs. Comme Marc l’a dit, je pense que c’est sa meilleure saison en MotoGP avec 2014. Il était déjà très rapide lors de sa première saison, mais maintenant il est à un moment de sa carrière où il est encore très jeune mais possède beaucoup d’expérience. Il a donc atteint le plus haut niveau. L’autre chose, c’est que le mariage… le feeling avec sa moto. Parce que parfois, la moto est meilleure et parfois elle est moins bonne. Parfois vous avez plus de problèmes et parfois moins. Et il apparaît que maintenant, il gagne beaucoup de courses mais il arrive toujours dans les deux premiers, excepté une fois à Austin ou il a commis une erreur à cause d’un problème sur la moto. Je pense donc que cela est très proche d’une saison parfaite. »

Allez-vous féliciter Marc Márquez pour son titre cette année ?

« Oui ! Je pense que oui (rires) ! ».

Question réseaux sociaux : avec quel sportif partiriez-vous en vacances ?

« Je pense avec Ronaldo. Mais pas Christiano, le vrai (rires) ! Le Brésilien ! Car avant tout il s’agit d’un de mes héros, du sport et en général, et aussi je pense qu’il est très bien pour les soirées (rires), donc très bien pour les vacances. »

Crédit photo : MotoGP.com



Tous les articles sur les Pilotes : Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Monster Energy Yamaha MotoGP