Le vice-Champion du Monde italien a placé en septième position sa Ducati GP18 devant celles de Danilo Petrucci et de Jorge Lorenzo. En 1’30.192, Andrea pointait à 0.411 du leader Dani Pedrosa, mais à 0.007 de la Desmosedici GP17 qu’il pilotait l’an dernier et qui a été attribuée cette année à Jack Miller. Pour Dovi, « Nous avons maintenant une image plus claire, mais nous devons attendre le prochain test au Qatar. »

La piste de Buriram n’est en effet pas des plus significatives, surtout quand on la découvre, qu’on a beaucoup de choses à essayer (dont trois ensembles aérodynamiques) et que Michelin souhaite tester de nombreux pneus pour être au point lors du GP de Thaïlande en octobre prochain.

« Aujourd’hui, nous avons continué à travailler sur le nouveau châssis et trouvé de bonnes solutions, a estimé Dovi. J’ai réalisé mon tour le plus rapide avec un pneu arrière tendre. Bien sûr, le châssis a aussi des inconvénients, mais dans l’ensemble je me sens bien avec.

« Lorsque vous essayez de nouvelles choses, vous ne ressentez pas toujours la différence. Mais vous devez tester pendant de nombreux jours et sur différents circuits. C’est seulement alors que vous pourrez prendre une décision solide sur ce que vous voulez utiliser en Championnat du Monde.

« Nous avons maintenant une image plus claire, mais nous devons attendre le prochain test au Qatar. Buriram et le Qatar ne sont pas les meilleures pistes pour juger. Mais nous courrons sur ces deux circuits, donc nous devons en tirer le meilleur parti.

« Mon chrono est correct, malheureusement, je n’ai pas pu faire le meilleur temps. Mais ce n’est pas important. Que je roule en 1’29.9 ou 1’30.1, ça n’a aucun impact sur la saison à venir ou sur mon feeling avec la moto.

« Márquez roule mieux que l’année dernière en début de saison. De plus, Pedrosa est de bonne humeur. Zarco a plus d’expérience, cela l’aidera au cours de la saison.

« Où sont les deux Yamaha d’usine avec Rossi et Vinales, je ne peux pas le dire. Ils seront rapides le week-end de la course, c’est certain. À quelle vitesse, aucune idée. De l’extérieur on ne peut pas juger les détails. Les deux pilotes Pramac Miller et Petrucci sont rapides et heureux avec leur moto.

« Il est impossible de dire qui a quel rythme après ce test. Nous avions beaucoup de pneus différents disponibles – je ne pense pas que nous verrons un de ces types de pneus pour la course d’octobre. Je ne me soucie pas non plus des adversaires, ce n’est pas le sujet pour le moment. Je me sens bien, c’est important.

« J’ai décidé de venir en Thaïlande seulement avec la GP18, il n’y a aucune raison de comparer les motos à nouveau. Le nouveau châssis me donne une meilleure sensation au guidon – c’est difficile à décrire. Nous parlons d’une petite chose, mais vous ne savez pas quoi attendre d’un nouveau châssis.

« Il n’y a aucun doute qu’il y a plus de pression cette année qu’au début de la saison dernière, mais je ne pense pas que ce soit mauvais. Je suis content de ma situation. Contrairement à l’année dernière, nous savons maintenant que nous pouvons nous battre au sommet. »

Classement de la journée: 

Classement combiné des 3 jours:

Photos © Ducati



Tous les articles sur les Pilotes : Andrea Dovizioso

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team