#ValenciaTest MotoGP J.2 mi-journée : Jack Miller très chaud. Ses pneus un peu moins.

par | 15 novembre 2017

L’Australien a commencé cette deuxième journée d’essai avec un enthousiasme indéniable, mais légèrement excessif pas rapport à la température de l’asphalte qui atteignait péniblement les dix degrés. Une petite chute l’a calmé, puis Marc Marquez a battu son temps personnel de la veille en 1’30.328.

Le début de la deuxième journée était marqué par le retour des deux pilotes Suzuki Alex Rins et Andrea Iannone, absents mardi car victimes d’une intoxication alimentaire qui les tenait alités.

La température était de 10° pour l’air et de 9° pour la piste. Le grand sujet de discussion autour du café du matin dans les hospitalités était l’excellent chrono réalisé la veille par Jack Miller, à seulement 0.2 pour sa découverte de la GP17 du meilleur temps du week-end du Grand Prix de Jorge Lorenzo.

Rins et Iannone s’apprêtaient à régler leurs GSX-RR du dernier GP en fonction des conditions météo du jour avant d’essayer un nouveau moteur. Alvaro Bautista, qui avait chuté violemment la veille sur son dos en raison d’un problème de boîte de vitesses, était présent dans le stand du team Aspar, mais pas en état de rouler, ni très content du problème technique. Son coéquipier Karel Abraham n’était pas beaucoup plus frais, ayant chuté à 240 km/h (d’après l’enregistrement de données) dans le virage 7.

Chez Ducati, Andrea Dovizioso et Jorge Lorenzo essayaient quelques pièces et quelques réglages sur leurs GP17 (la GP18 n’apparaîtra que fin janvier à Sepang) avant les tests de Jerez de la semaine prochaine afin de confirmer et de finaliser certaines idées pour la future Desmosedici. Tito Rabat découvrait la Ducati et était impressionné par la progressivité de l’arrivée de la puissance de la GP16 par rapport à son ex-Honda.

Danilo Petrucci était direct : « On reviendra à Valence dans un an, donc aujourd’hui on n’est pas stressé. C’est mon dernier roulage avec ma moto actuelle, je recevrai la nouvelle pour Sepang ». La seule vraie moto neuve 2018 était la Honda.

Chez KTM, on essayait le nouveau bras oscillant en fonction des conditions du jour, différentes de celles du week-end du GP, afin de valider certains choix pour les tests de Jerez de la semaine prochaine. Et également en comparant avec ce bras les différents Michelin arrière disponibles. Les conditions d’adhérence étaient très différentes, selon Bradley Smith, en raison de l’absence des moto2.

Chez Yamaha, Maverick Vinales se demandait toujours comment il avait réussi à faire le meilleur temps le mardi avec le châssis 2016. Il utilisait un nouveau dispositif aérodynamique, mais cela n’arrangeait pas tout. Ce mercredi, Vinales utilisait deux châssis 2017, Valentino Rossi deux 2016 avec un moteur 2017 et un 2018, et Johann Zarco deux châssis 2017.

Michelin avait amené deux nouveaux pneus arrière – un dur et un tendre – dotés d’une nouvelle gomme destinée à améliorer l’adhérence et la longévité.

Jack Miller était le premier à rouler. Il tournait en 1’33.5 puis chutait sans gravité dans le virage 10 (à droite). Le côté droit de ses pneus n’était pas à température, ce qui ne pardonne pas à Valence. Il n’avait qu’une seule moto. Cela n’encourageait pas les autres à prendre la piste. « Je n’attaquais pas, précisait Miller. J’étais en 1’33.5 au tour précédent. J’ai simplement pris un peu trop d’angle avec les pneus insuffisamment chauds ».

Les choses sérieuses commençaient avec l’arrivée en piste de Marc Marquez. Le nouveau Champion du Monde tournait en 1’30.328, soit plus vite que lors du GP (1’31.627), plus vite que son chrono de la veille (1’30.501), mais moins vite que le meilleur temps de Maverick Vinales réalisé le mardi (1’30.189).

Franco Morbidelli chutait sans gravité, pour la première fois en MotoGP. L’intérieur droit du pneu avait encore frappé dans le fameux virage 10. « J’ai freiné au même endroit qu’hier, expliquait l’Italien, mais manifestement les conditions n’étaient pas les mêmes. »

Résultats à la mi-journée :

Chronos de référence :

Record des essais : 1’29.401 par Jorge Lorenzo (Yamaha) en 2016

Record du tour : 1’31.171 par Jorge Lorenzo (Yamaha) en 2016

Meilleure vitesse de pointe : 335,9 km/h pour Andrea Dovizioso (Ducati) en 2015

Photo © Dorna TV

Tous les articles sur les Pilotes : Jack Miller

Tous les articles sur les Teams : Octo Pramac Yakhnich