Cette fois, on y est. Honda a révélé sa nouvelle Fireblade CBR 1000 RR-R attendue depuis très longtemps et la firme de Tokyo a décidé pour elle de mettre les petits plats dans les grands. En roulant les R elle ne donne pas que l’air d’une guerrière : elle se veut la nouvelle référence d’un segment pourchassé au quotidien par la répression et la fiscalité routières mais pourtant très prisé avec de beaux spécimens. Elle sera la future arme de Bautista en WSBK, mais c’est l’octuple titré du MotoGP Marc Marquez qui se charge de la présenter…

Pour le moment, Honda n’a pas proposé d’informations sur les couleurs ou la disponibilité en Europe de cette nouvelle Fireblade, qui arrivera en deux versions : l’une standard (CBR 1000RR-R Fireblade) et une autre plus équipée (CBR 1000 RR-R Fireblade SP) avec suspensions électroniques Öhlins NPX et freins Brembo Stylema. Son prix final est un mystère, même si, logiquement, il sera légèrement supérieur aux 20 450 euros du modèle 2019, avec toutes les nouvelles fonctionnalités qu’il intègre.

C’est cette version SP que Marc Márquez se délecte à montrer. Elle offrira une meilleure partie cycle en plus d’être accompagnée d’une robe exclusive. En termes de performances pures, la CBR 1000 RR-R Fireblade SP 2020 conserve le même propulseur que la variante standard, soit un quatre cylindre en ligne de conception nouvelle, développé à partir de zéro par les ingénieurs de Honda en collaboration avec HRC.

Les multiples solutions qu’elle adopte dérivent de la MotoGP RC213V et permettent au Fireblade 2020 d’atteindre le chiffre de 215 ch à 15000 tours/minute. Le châssis est toujours une double poutre en aluminium de nouvelle conception, avec des pièces en aluminium de seulement 2 mm, améliorant toute la rigidité de l’ensemble pour offrir plus de sensations. Le bras oscillant arrière est plus long et présente la même technologie de conception et de construction que celle déjà vue sur la RC213V-S. Le poids total de la moto, avec les pleins, est de 201 kilos , soit cinq kilos de plus par rapport au modèle 2019.

Une nouvelle unité IMU six axes mise au point par Bosch commande toutes les aides électroniques de la nouvelle génération de la Fireblade, notamment la commande de frein moteur (3 niveaux), le contrôle de traction HSTC (9 niveaux), le contrôle Mode de démarrage, l’ABS avec les modes Sport et Track et atténuation de la levée de la roue arrière.

On trouve aussi un nouvel optique à LED accompagnées d’un ensemble de spoilers latéraux – avec trois appendices à l’intérieur de chaque côté – qui maximisent l’effet d’appui du train avant inspiré du design de la RC213V de l’année dernière.

La variante SP bénéficie d’une fourche Öhlins NPX de 43 mm gérée par un calculateur Öhlins Electronic Control (S-EC) qui, conjointement avec l’amortisseur arrière Öhlins TTX36 Smart EC propose une suspension électronique semi-active complète de deuxième génération, permettant au pilote de choisir entre une configuration par défaut et trois personnalisées individuellement pour les trains avant et arrière.

En outre, cette variante SP a le nouvel amortisseur de direction Honda HESD (Electronic Electronic Damper) avec trois niveaux de performance et elle est gérée par l’IMU à six axes avec une série de capteurs de vitesse installés sur la roue avant.

Un autre des changements que nous trouvons dans le CBR 1000 RR-R Fireblade SP est son équipement de freinage, constitué des nouveaux étriers radiaux à quatre pistons Brembo Stylema, associés à une pompe radiale et à un levier de frein également développés par Brembo. Derrière, un étrier à deux pistons identiques à celui utilisé dans la RC213V-S gère le freinage du train arrière.

 

Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams :