Malgré les enjeux, les paillettes, les gros titres et la vie trépidante du paddock, se nouent parfois des amitiés suffisamment solides pour perdurer durant des décennies. Avec comme dénominateur commun une passion indéfectible des Grands Prix, ce fut le cas pour Jacques Hutteau, Christian Bourget et Maurice, dit « Momo Pédalo », qui vient de nous quitter.

Particulièrement touché, Jacques Hutteau a pris sa plume pour saluer une dernière fois son ami.


Il n’est sans doute pas le plus connu des techniciens de GP ou WSBK, ni même un ancien pilote, mais c’est simplement mon Copain Maurice !

Il a été près de moi pour aider à nettoyer le MBA, il y a bien longtemps, quand il venait avec Catherine et David sur plusieurs GP en spectateurs, et qu’en échange d’un pass pour la famille, je le mettais gentiment au travail.

Il faisait partie de la bande des Pieds Nickelés, ceux qui venaient me filer un coup de main, lui le grand Croquignol, associé à Filochard un autre ami commun de Valence, et Ribouldingue que vous connaissez bien puisque depuis des années il passe tout son temps libre sur les circuits et propose maintenant ses photos à Paddock-GP, l’ami Christian Bourget.

Depuis sa retraite Maurice parcourait l’Europe à vélo, et suivait ainsi divers Championnats et la plupart des courses ICGP en arrivant après des jours et des jours à lutter contre les éléments seul sur la route.

Il est venu à Imola, plusieurs fois pour les GP ou les WSBK, à Jerez, ou Rijeka, à Hockenheim ou au Paul Ricard et tant d’autres circuits où il appréciait y retrouver ceux qui le connaissaient bien et s’étaient pris d’amitié pour ce gars drôlement courageux qui forçait l’admiration et refusait de profiter d’un camion pour repartir après les courses, se contentant toujours de faire le chemin opposé sur sa bicyclette.

Il a fait des milliers de photos de toutes ces années, toujours discrètement, sans rien demander.

Et puis cette saleté de maladie dénommée Charcot l’a pris par surprise, et il n’a pas pu s’en débarrasser.

Malgré tout, ce dernier dimanche il était encore devant son ordinateur avec sa femme et son fils à suivre les courses qu’il aimait autant que la musique, son autre passion, et Marc VDS lui a fait cet immense plaisir d’apposer un message sur les motos de ses pilotes qu’il a pu découvrir en direct, avec une grande émotion, en regardant le GP d’Espagne sur sa tablette dans sa chambre d’hôpital.

Je devais même lui remettre un beau bouquin dédicacé par ce Patron d’Ecurie si sympa lui aussi, mais il est trop tard pour qu’il le voit.

MOMO PÉDALO est parti, son vélo est rangé .

Jacques Hutteau

Tous les articles sur les Pilotes :

Tous les articles sur les Teams :