On parle beaucoup, d’elle mais personne ne l’a encore vu à l’œuvre. Et pourtant, elle a fait des tests en Aragón, à Jerez et à Portimão. Autant de sites mis au secret par Honda. Il s’agit ici de la nouvelle 1000 CBR RR-R SP, soit la dernière Fireblade que le blason ailé va envoyer à la reconquête d’un WSBK oublié depuis trop longtemps. Une moto remaniée, inédite, mais dont ne sait pas vraiment grand-chose si ce n’est que la firme de Tokyo a cette fois mis le paquet pour gagner dans une catégorie mise en coupe réglée par Kawasaki. Cela étant dit, une rumeur prend de l’ampleur, et elle est comme un avertissement à la concurrence…

En WSBK, Kawasaki, Ducati, Yamaha, BMW et consorts pourraient bien voir leurs plans 2020 chamboulés par l’arrivée de cette nouvelle Honda. Álvaro Bautista, le vice-champion du monde dès le terme de sa première saison à ce niveau avec une Ducati officielle, en sera le servant, appuyé par Leon Haslam à l’expérience du guerrier dominant Ninja avéré. Un scénario envisageable, mais qui reste une spéculation puisque personne n’a vu, et donc encore moins évalué, le potentiel de ce nouveau missile…

Jusqu’à ce jour ! La bête a tourné à huis clos en Aragón, Jerez et Portimão et c’est de cette dernière étape que vient la rumeur : Bautista aurait déjà démontré le niveau avancé de développement de sa nouvelle Fireblade SP en battant le record officiel de la piste portugaise avec des pneus de qualification. Il aurait donc abaissé le 1’40.372 que Jonathan Rea avait établi cette année lors de la session Superpole.

Un bruit relayé par Corsedimoto et abondamment repris. Si c’est vrai, Bautista ne regrette déjà plus sa Panigale V4 R. Ce qui est certain, en revanche, c’est que Honda prend très au sérieux cette dernière étape du développement du Fireblade SP dans sa configuration Superbike. En fait, lors du test de Portimão, les Japonais ont amené toute l’équipe d’assistance Pirelli avec Giorgio Barbier, leur directeur du développement, dans le but de travailler en profondeur dans la définition du CBR avec les mêmes pneus qui seront fournis en 2020, bénéficiant du soutien constant du constructeur italien.

Dans un mois et un jour exactement, le 22 janvier, Álvaro Bautista et Leon Haslam affronteront pour la première fois le reste des Superbikes à l’occasion du premier test hivernal qui aura lieu sur le circuit de Jerez. Quelques jours plus tard, avant la fin du mois de janvier, HRC se rendra également à Portimao pour participer au deuxième test privé conjoint, et, de là, ils se rendront à Tokyo pour présenter officiellement la moto 2020 le 21 février.

Après la présentation, viendra le moment de vérité. Bautista et Haslam participeront au dernier test officiel qui se tiendra à Phillip Island et la même semaine l’Australie débutera ouvrira la saison du 28 février au 1er mars.

Tous les articles sur les Pilotes : Alvaro Bautista